Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 20:00

Les Fantoches de La Pellerine remontent sur scène

 


Dominique Lelièvre, Martine Boulanger, Jean-Paul Lebossé, Damien Groussard, Corinne Martin, Christelle Manceau, Jean Bouhallier et Christiane Bouhallier.

 

 

La troupe mayennaise a choisi une pièce comique pour sa saison théâtrale : Ciel, mon maire. « Nous répétons actuellement deux fois par semaine », confie le metteur en scène, Jean-Paul Lebossé, lui aussi sur les planches. Avec un bel imbroglio autour de Pierre Dupont-Verdier, un député-maire en campagne électorale qui s'apprête à recevoir une journaliste chez lui. Mais rien ne se déroule comme il le voudrait.

Une cascade de malentendus, de visites impromptues et de circonstances inattendues va contrecarrer l'image lisse qu'il voudrait donner à la journaliste de sa demeure et de sa famille. Un ton entraînant pour les neuf comédiens de cette pièce en deux actes de Vincent Durand.

 

 

Samedis 24 novembre, à 20 h 30 au Théâtre Victor Hugo à Fougères au profit d'Emmaüs

Tarifs : 6 €, 

Renseignements et réservation auprès d'Emmaüs : 02 99 94 18 74

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Emmaüs
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 10:07

Les Amis de Jean Guéhenno invitent, à l’occasion de leur assemblée générale, le professeur américain David Ball, à Fougères (Ille-et-Vilaine), samedi. Ce dernier, Docteur en littérature et déjà traducteur d’Ubu Roi d’Alfred Jarry et de textes d’Henri Michaux, animera une conférence sur le thème : « Traduire Guéhenno : à la recherche d’un homme ».

 

David Ball travaille actuellement à la traduction du Journal des années noires, dans lequel Jean Guéhenno - né à Fougères en 1890 - raconte son quotidien sous l’Occupation. Ce sera la première fois que l’ouvrage sera traduit en anglais.

 

Patrick Bachelier et Jean-Kely Paulhan, respectivement secrétaire et président de l’association, qui compte une centaine d’adhérents, viennent quant à eux de récupérer l’original manuscrit du Journal des années noires. Ils envisagent une publication intégrale (la version déjà éditée date de 1947 et n’est pas entière), complétée par des annotations. Par ailleurs, l’association publie cette semaine un troisième volume de ses Cahiers, vendu au prix de 15 €. Une mine d’informations pour tous ceux qui s’intéressent à l’écrivain : extraits, analyses, enquêtes…

 

Samedi 17 novembre, à 14 h 30, au couvent des Urbanistes (salle Anna-Helye), 25, rue de la Caserne à Fougères. Ouvert à tous.

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Jean Guéhenno
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 16:52

Une chômeuse espagnole, âgée de 44 ans, a annoncé dimanche proposer à la vente tous les organes qui ne seraient pas indispensables à sa survie pour se payer un logement pour elle et sa fille.

Une quadragénaire espagnole propose de vendre ses organes pour trouver un logement. © Copie d'écran du site internet du journal El Mundo.

Victime de la crise, désespérée, une quadragénaire espagnole au chômage a annoncé dimanche qu'elle proposait de vendre ses organes qui ne seraient pas indispensable à sa survie. Elle s'explique dans une vidéo diffusée dimanche sur le site internet du quotidienEl Mundo.

Un geste désespéré pour obtenir un logement

La chômeuse espagnole, âgée de 44 ans, explique qu'elle a besoin d'un logement pour y installer son foyer, "dans un endroit digne".

Elle est sans travail et souffre d'une incapacité à 66% à cause des mauvais traitements que lui a fait subir l'homme avec qui elle a vécu pendant 18 ans et qui veut maintenant la faire expulser de la maison où elle vit avec sa fille.

"J'ai d'abord mis en vente un rein, maintenant je propose aussi les cornées de mes yeux, un de mes poumons, un morceau de mon foie... Je vends n'importe quel organe de mon corps à qui peut le payer, et je fais cela parce que je suis tout simplement désespérée."

La quadragénaire ajoute : "J'ai reçu un préavis d'expulsion pour ma fille et moi. Nous n'avons pas de famille, nous ne savons pas où aller."

Trafic d'organes ?

Selon El Mundo, la femme a publié il y a deux semaines une annonce sur Internet pour proposer ses organes à la vente. Selon le journal, la femme n'a pas reçu d'offre pour ses organes, mais a déjà pris contact avec un médecin à Melilla dans la perspective d'un éventuel prélèvement.

"En Espagne, il est pratiquement impossible de faire un prélèvement d'organe suivi d'une transplantation sans que les autorités compétentes ne soient au courant", assure le quotidien espagnol, qui précise que la quadragénaire encourrait dans ce cas une peine de 12 ans de prison pour trafic d'organes.

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 10:23
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Bretagne
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 17:23
 Bande annonce pour le Celt'Fest 2013 à Venthon (73)
 
 
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Bretagne
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 18:53
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Emmaüs
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 15:01
Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 18:19

Le Secours Catholique s’inquiète de la hausse de la pauvreté au cours des dix dernières années.

L’ONG Secours Catholique a accueilli 1.422.000 personnes en 2011, dont 668.000 enfants, selon son rapport annuel 2011. En raison de la crise, la pauvreté touche notamment les femmes seules avec enfant. La part des familles aidées par l’ONG est passée de 47% à 53%.

94% des personnes accueillies par le Secours Catholique vivaient sous le seuil de pauvreté (964 €) et 68% étaient même sous le seuil de très grande pauvreté (644 €).

Pire : 1/3 des personnes accueillies avait déjà fréquenté les structures de l’ONG l'année précédente. Un chiffre inquiétant qui montre que la pauvreté s’installe durablement pour les personnes touchées.

Les femmes surreprésentées

Les femmes, qui représentaient 50% des personnes accueillies dans les centres en 2001, représentent désormais 57% des personnes accueillies. Dans le détail, 160.000 mères célibataires ont contacté le Secours Catholique en 2011, contre 20.000 pères seuls. La hausse de la part des mères célibataires est vivement dénoncée par toutes les associations depuis de nombreuses années.

Face à cette situation intenable, le Secours Catholique réclame une revalorisation des minima sociaux et une réduction des charges fixes (loyer, transport, etc.).

Selon les derniers chiffres de l'Insee, le taux de pauvreté était de 14,1% en 2010. Crise oblige, il a atteint son plus haut niveau depuis 1997. En 2010, 8,6 millions de personnes vivaient en dessous du seuil de pauvreté.

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 12:10

Après le controversé lancer de nains, place au non moins contesté lancer de chats ! Le plasticien flamand Jan Fabre, adepte de la provocation, est au cœur d'une polémique à la suite d'une performance montrant un "lancer de chats" dans l'hôtel de ville d'Anvers.

Une vidéo montre "l'expérience artistique" : plusieurs personnes sont filmées en train de lancer des chats en l'air, dont certains retombent lourdement sur les marches de l'administration, rapportent vendredi des médias belges.

 

"Je regrette vivement que ces chats soient mal retombés"

Jan Fabre, qui a été physiquement agressé après la performance et est sous protection policière, s'est excusé publiquement. "Je regrette vivement que ces chats soient mal retombés. Je veux m'excuser auprès des amis des chats. Ce n'était pas mon intention de blesser ou faire mal aux chats. Les chats vont bien", a-t-il dit à la télévision publique néerlandophone VRT.

Mais il a aussi minimisé l'incident dans une seconde interview à la RTBF – équivalent francophone de la VRT. "J'ai l'impression qu'on a voulu faire du sensationnalisme et que c'est exagéré." La municipalité d'Anvers avait autorisé le tournage dans l'hôtel de ville d'un film français consacré à la carrière de Jan Fabre, sans savoir que le lancer de chats serait au programme, explique la chaîne de télévision sur son site Internet.

L'échevin – l'adjoint au maire – chargé du bien-être animal, Luc Bungeneers, a déposé plainte, de même que l'association de défense des animaux Gaïa. L'affaire a pris un tour politique inattendu : c'est en effet la municipalité socialiste sortante qui a autorisé le tournage, et l'élu qui a porté plainte est membre du parti nationaliste flamand N-VA, vainqueur des élections communales d'octobre.

Du concours de masturbation aux pièces évoquant l'urine

Internationalement reconnu, l'artiste a fait de la provocation son fonds de commerce. Il a déjà créé une performance montrant un concours de masturbation. Il avait acquis une certaine notoriété en France en 2005 au Festival d'Avignon, avec des pièces évoquant le sang et l'urine. Il a depuis été "artiste invité" au Louvre.

Il expose actuellement une série d'autoportraits intégrés dans les salles de sculpture classique du Musée des beaux-arts de Bruxelles.

Avec AFP

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Chat
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 18:24

Le savais tu ?...
 
La distance standard entre 2 rails de chemin de fer aux US est de 4 pieds et 8,5 pouces.
C'est un chiffre particulièrement bizarre . Pourquoi cet écartement a-t-il été retenu ?

Parce que les chemins de fer US ont été construits de la même façon qu'en Angleterre , par des ingénieurs anglais expatriés , qui ont pensé que c'était une bonne idée car ça permettait également d'utiliser des locomotives anglaises.

Pourquoi les anglais ont-ils construits les leurs comme cela ?

Parce que les premières lignes de chemin de fer furent construites par les mêmes ingénieurs qui construisirent les tramways, et que cet écartement était alors utilisé.

Pourquoi ont-ils utilisé cet écartement ?

Parce que les personnes qui construisaient les tramways étaient les mêmes qui construisaient les chariots et qu'ils ont utilisé les mêmes méthodes et les mêmes outils . 
Ok, pourquoi les chariots utilisent un tel écartement ?

Et bien, parce que partout en Europe et en Angleterre les routes avaient déjà des ornières et un espacement différent aurait causé la rupture de l' essieu du chariot. 
Donc, pourquoi ces routes présentaient elles des ornières ainsi espacées ? 
Les premières grandes routes en Europe ont été construites par l' empire romain pour accélérer le déploiement des légions romaines. 
Pourquoi les romains ont ils retenu cette dimension ? 
Parce que les premiers chariots étaient des chariots de guerre romains. Ces chariots étaient tirés par deux chevaux. Ces chevaux galopaient côte à côte et devaient être espacés suffisamment pour ne pas se gêner. Afin d' assurer une meilleure stabilité du chariot, les roues ne devaient pas se trouver dans la continuité des empreintes de sabots laissées par les chevaux, et ne pas se trouver trop espacées pour ne pas causer d' accident lors du croisement de deux chariots. 
Nous avons donc maintenant la réponse à notre question d'origine . L'espacement des rails US (4 pieds et 8 pouces et demi ) s'explique parce que 2000 ans auparavant, sur un autre continent, les chariots romains étaient construits en fonction de la dimension de l'arrière train des chevaux de guerre.

Et maintenant, la cerise sur le gâteau.

Il y a une extension intéressante de cette histoire concernant l'espacement des rails et l'arrière train des chevaux. 
Quand nous regardons la navette spatiale américaine sur son pas de tir, nous pouvons remarquer les deux réservoirs additionnels attachés au réservoir principal. 
La société THIOKOL fabrique ces réservoirs additionnels dans leur usine de l'UTAH. Les ingénieurs qui les ont conçus auraient bien aimé les faire un peu plus larges, mais ces réservoirs devaient être expédiés par train jusqu 'au site de lancement. La ligne de chemin de fer entre l'usine et Cap Canaveral emprunte un tunnel sous les montagnes rocheuses. Les réservoirs additionnels devaient pouvoir passer sous ce tunnel. Le tunnel est légèrement plus large que la voie de chemin de fer, et la voie de chemin de fer est à peu près aussi large que les arrières train de deux chevaux.

Conclusion : une contrainte de conception du moyen de transport le plus avancé au monde est la largeur d'un cul de cheval.

Les spécifications et la bureaucratie vivront pour toujours.

Aussi, la prochaine fois que vous avez des spécifications entre les mains et que vous vous demandez quel cul de cheval les a inventées,

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Histoire
commenter cet article