Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 22:47

 

La voix dans la nuit

Attend, appelle et prie

Tu viens de tomber

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 22:04
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Emmaüs
commenter cet article
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 23:57
 Ceux qui écrivent en compagnie d'un chat apprécieront..... Les autres aussi j'espére
 
 
 
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Chat
commenter cet article
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 15:39

Nousty, dans les Pyrénées Atlantiques.

C'est un père de famille qui voit venir, un jour, chez lui, un huissier qui lui remet "un commandement de payer" qui porte sur une dette de seulement 18 centimes, rapporte La Dépêche.

La société qui lui a envoyé cet homme, lui réclame aussi les frais d'huissier, soit 87,39 euros. En fait, après avoir oublié de poster son chèque du loyer du mois, celui-ci n'avait pu être encaissé que fin novembre. Lorsque l'huissier s'est présenté à son domicile le 7 décembre, ce locataire ne devait plus que 18 centimes, correspondant à une erreur sur le mois précédent.

N'étant pas parvenu à se faire entendre par la société qui lui a envoyé l'huissier, le locataire a saisi le juge de proximité et demande 1 euro symbolique + le paiement des frais d'huissier... Son propriétaire le soutient et lui a promis d'intervenir en sa faveur au cours de l'audience qui devrait avoir lieu le 23 mai prochain. 

Sources : Yahoo actualités

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 23:23

Enfin un nouvel ordinateur en état. Me voilà de retour dans la blogsphère. 

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 23:57
Absent depuis quelques jours et pour quelques jours encore. Panne de micro. J'utilise actuellement pour lire mes courriels un vieux matériel pour me dépanner provisoirement et limité dans les fonctionalités.
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 23:42

En Afrique, prendre sa voiture c'est se jeter dans un monde proche de la quatrième dimension. Voici un petit extrait d'un code de la route local...


Extraits :

EN VILLE

A. Chaussée et trottoirs

1. La chaussée est réservée aux véhicules motorisés, aux charrettes, aux troupeaux de vaches, aux moutons, aux vendeurs ambulants.

2. Les trottoirs sont réservés aux vendeuses de mangues et d’arachide, aux préparateurs de café touba, aux réparateurs de voitures (et, consécutivement, aux carcasses des dites voitures), au séchage des briques, au stockage des marchandises diverses. Les véhicules peuvent cependant l’emprunter au cas où la chaussée est encombrée.

3. La rue n’est pas qu’un espace de circulation (ou d’embouteillages) : c’est aussi un marché. Selon la saison et l’arrivage des navires porte-conteneurs, vous y trouverez des guirlandes, des mouchoirs (prononcer "moussoirs"), des protège-volants et des enjoliveurs, des cartes téléphoniques (toute l’année), des dattes, la dernière cassette de Youssou Ndour, des moutons, etc. N’hésitez pas à négocier longuement le prix, celui qui attend derrière vous aurait fait pareil.

B. Priorités

1. Le car rapide a TOUJOURS la priorité.

2. En l’absence de car rapide (rare), c’est le taxi qui a la priorité.

3. Le piéton n’a JAMAIS la priorité.

4. En cas d’absence de piéton (rare), c’est le deux-roues qui n’a pas la priorité.

5. En cas d’absence de car rapide, de taxi, de piéton et de deux-roues, c’est le véhicule le plus gros qui a la priorité.

C. Distances de sécurité

1. Ne pas rouler trop près derrière un car rapide au risque de recevoir l’apprenti sur le capot en cas de rupture du train arrière.

2. Ne pas rouler trop près d’un taxi au risque d’emboutir son pare-choc, en cas de freinage brutal consécutif au "Psst" d’un client.

3. Laisser une distance minimale de 2 m 50 lorsqu’on double une charrette pour éviter d’exploser la tête du cheval s’il regarde brutalement à gauche.

D. Sens de la marche, intersections

1. Le sens de la marche se fait préférentiellement vers l’avant, mais vous pouvez remonter la bretelle de l’autoroute en marche arrière si vous vous êtes trompé de direction.

2. Un feu vert ne signifie pas que vous avez la priorité, il est là à titre indicatif ; regarder à gauche et à droite avant de traverser le carrefour. De toute façon, un feu fonctionnel est un phénomène extrêmement rare.

3. Pour tourner à gauche à un carrefour, emprunter la voie de gauche le plus tôt possible pour raccourcir le trajet et empêcher celui qui vient en face de vous ralentir.

4. D’une manière générale, le côté gauche de la chaussée est toujours en meilleur état que le côté droit. L’emprunter en priorité.

5. Les panneaux ‘Stop’ et ‘Cédez le passage’ n’ont de sens que si vous avez un petit véhicule.

6. Aux intersections embouteillées, s’engager le plus loin possible, par la droite ou par la gauche, pour bloquer le carrefour le plus tôt possible.

E. Signalisation lumineuse et sonore des véhicules

1. Statistiquement, une voiture qui met son clignotant à gauche tourne à 75 % à droite, à 5 % à gauche et va tout droit à 20 %.

2. Il est indispensable de klaxonner dès qu’un autre véhicule est engagé, veut s’engager ou ne s’engage pas sur la même voie que vous.

3. Il est indispensable de klaxonner la voiture qui est arrêté devant vous au feu rouge AVANT que le feu ne passe au vert.

4. La nuit, rouler en plein phare pour montrer votre détermination au véhicule qui vient en face.

5. Les charrettes n’ont aucune obligation d’avoir une signalisation lumineuse la nuit.

F. Stationnement

1. Le stationnement est libre. Il se fait préférentiellement là où on veut et quand on veut.

2. En cas de panne ou de crevaison, ne pas déplacer la voiture, mais réparer sur place, surtout si on est au milieu d’un carrefour.

EN DEHORS DE LA VILLE

En dehors des agglomérations, les mêmes règles s’appliquent à quelques nuances près.

1. Le camion a TOUJOURS la priorité.

2. En l’absence de camion, c’est le taxi-brousse qui a priorité.

3. En l’absence de camion et de taxi-brousse, les animaux errants ont la priorité.

4. Statistiquement, les ânes restent immobiles au milieu de la chaussée, les chèvres conservent leur direction et vitesse initiales, les moutons et les poules obéissent à la théorie du chaos (trajectoire erratique non prédictible).

5. Une branche posée au milieu de la route annonce un camion de charbon de bois qui a renversé sa cargaison 500 m plus loin. Ralentir.

6. Dans les villages, les ralentisseurs sont faits pour être évités : les contourner par la droite ou par la gauche en perdant le moins de vitesse possible.

 

Sources : Lepost.fr

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 19:16
Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 23:56

Les organisateurs d'un faux "salon du travail au noir", qui doit se tenir le 1er mai à Clisson (Loire-Atlantique) ont été entendus mardi par la gendarmerie à la suite d'une demande de l'Urssaf, sans qu'aucune charge soit retenue, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

 

Un inspecteur de l'Urssaf avait alerté le parquet de Nantes sur cette initiative, craignant d'y voir une incitation, voire une valorisation du travail au noir.

Pourtant les "individus" à l'origine de cette initiative sont localement mais aussi nationalement connus.

Derrière le sigle "Fonacon", ils ont organisé de 2005 à 2010, chaque 1er de l'an, une manifestation au nom du "Front d'opposition à la nouvelle année", régulièrement couverte par les médias nationaux. Si bien qu'ils avaient non seulement l'autorisation municipale d'organiser cette manifestation à Clisson, mais aussi une subvention pour le faire.

"Il s'agissait de vérifier, ce dont nous nous doutions, qu'il s'agissait bien d'un canular, et en conséquence il n'y aura aucune poursuite", a précisé mercredi à l'AFP le procureur de la République de Nantes Xavier Ronsin, après avoir reçu le compte rendu de l'interrogatoire.

L'un des leaders du groupe, Gaston Cheneau, retraité, interrogé par l'AFP, se remettait à peine mercredi de l'hilarité déclenchée par son audition la veille à la gendarmerie face à l'inspecteur de l'Urssaf.

"Même le gendarme qui faisait l'audition, à qui j'ai donc décrit tout ce qui était prévu dans le salon, se marrait, mais le mec de l'Urssaf pas du tout, il estimait que c'était de la publicité pour le travail au noir et m'a dit que je risquais une peine de +travail d'intérêt général+".

Lors d'une conférence de presse "clandestine" le 1er avril, en ligne sur TV Sèvre et Maine (http://tv-vallet.fr/voir_reportage.php?id=597), les membres du groupe avaient présenté leur salon avec une quinzaine de stands dont celui du "blanchiment d'argent".

Tenues de travailleurs du bâtiment, de pêcheurs ou de femmes de ménage avec lunettes noires, ils déclaraient: "Travailler plus pour gagner plus n'ayant pas nécessairement convaincu, notre slogan serait plutôt du style: +pas de papiers pas de formalités+".

Avant de clore, sur l'air chanté par Henri Salvador: "Le travail c'est la santé, le black c'est la liberté, des tarifs à prix cassé, sans rien déclarer".

 

Sources : msn.com

 

Voir aussi : http://tv-vallet.fr/voir_reportage.php?id=597

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 18:56

Unité police SGP-FO (premier syndicat de gardiens de la paix) dénonce une note de leur direction interdisant désormais le quart de vin rouge durant les repas des CRS

  (Illustration Thierry Suire)

 (Illustration Thierry Suire)

Une note de la direction central des CRS interdit désormais le quart de vin de rouge durant les repas. Une mesure "exagérée" selon Didier Mangione, secrétaire national d'Unité police SGP-FO (premier syndicat de gardiens de la paix)

Le syndicat s'émeut que "le petit quart de vin accompagnant les repas sur le terrain", lorsque les CRS mangent sur le pouce durant les manifestations par exemple, soit désormais proscrit par cette note.

Il "demande expressément un assouplissement de la note" à cet égard "dans la mesure où le repas est servi à l'abri de la vue du public".

Selon un membre de la hiérarchie policière, cette note fait suite à la diffusion de certains clichés montrant des CRS avec des cannettes de bière, dans la presse notamment, dont le syndicat dit qu'ils ont "plus heurté notre direction que l'opinion publique".

La note de du directeur central des CRS "rappelle simplement et expressément la réglementation en vigueur", fait valoir la hiérarchie des CRS.  

Cela "vient en contradiction avec le code du travail qui permet une consommation (de boissons alcoolisées) lors de la prise de repas", argue le syndicat de police

 

Sources : Sudouest.fr

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article