Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 14:04

Une commune du Territoire-de-Belfort a annoncé la mise en place une amende de 5 €, par quart d’heure de retard, aux parents qui ne seront pas ponctuels pour venir chercher leurs enfants à la sortie de l’école...

 

L’initiative de la commune de Bourogne de mettre en place une amende de 5 € pour les parents retardataires a été introduite dans d’autres communes.

 

Cette mesure insolite suscite l’incompréhension de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) du Territoire-de-Belfort, qui met en avant le principe de gratuité de l’école publique et le fait que « les parents font souvent ce qu’ils peuvent » indique Marie-Laure Schneider, responsable locale de la FCPE.

 

5 € par quart d’heure de retard

 

À Bourogne, l’école maternelle et primaire ferme à 18 h 30, à l’issue du temps de garderie. « Mais de façon répétée, certains parents viennent chercher leurs enfants après 18 h 30 et nous avons l’impression que ça se généralise », déplore Jean-François Roost, maire de cette commune de 2 000 habitants.

 

« Pour essayer de préserver la vie familiale de nos agents, qui ont eux aussi des obligations, on a instauré une règle : après le premier quart d’heure de retard, on facturera aux parents 5 € par quart d’heure de retard supplémentaire », explique l’élu sans étiquette.

 

« Une mesure dissuasive »

 

Cette disposition a été votée lors du conseil municipal du mardi 2 avril et s’appliquera dès que l’ensemble des parents aura été informé. « C’est une mesure qu’on espère dissuasive. On ne compte pas faire les gendarmes, mais juste faire respecter les règles », précise le maire, ajoutant que « les retards coûtent de l’argent à la commune qui paye les heures supplémentaires des agents plus cher que ce qu’elle demande aux parents ».
 

Sources : Ouest France

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 22:47

Margaret Thatcher est morte ce 08 avril 2013. Avant d’arriver en enfer, elle aura peut-être le temps d’apercevoir les spectres faméliques de dix grévistes de la faim. Dix prisonniers politiques irlandais, des républicains morts pour leur patrie au terme d’une invraisemblable épopée. Certains, tels Bobby Sands, avaient même été élus députés à la chambre des communes du Royaume-Uni pendant leur agonie.

Margaret Thatcher, au pouvoir à Londres à cette époque, a suivi la mort lente de ces irlandais sans sourciller. Elle n’aura jamais voulu faire un pas en avant, concéder la moindre parcelle sur des revendications touchant à la dignité humaine. Les prisonniers de l’IRA et de l’INLA voulaient juste un peu plus d’humanité dans leurs conditions carcérales. Certains d’entre eux auront été torturés alors qu’ils n’étaient plus que des squelettes à l’agonie. Le visage de Patsy O’Hara était couvert de fractures à sa mort, les gardiens s’étant acharnés sur son corps.

En 1981, Margaret Thatcher avait quitté le monde des hommes pour devenir un monstre froid. En 2013, nous ne la regrettons pas.

En 1981, de nombreux tags étaient apparus en Bretagne, notamment en pays nantais, pour rendre hommage aux 10 martyrs irlandais. Aujourd’hui, nombreux sont les bretons qui en ce 08 avril 2013 pensent à nos dix frères irlandais mort en 1981 pour la liberté et l’unité de l’Irlande.

Liste des prisonniers morts en détention en 1981 dans les H-Blocks, les camps d’internements de l’administration britannique dans le nord de Irlande.

  • Bobby Sands (IRA), 27 ans, meurt le 5 mai 1981 après 66 jours de grève de la faim
  • Francis Hughues (IRA), 25 ans, meurt le 12 mai 1981 après 59 jours de grève de la faim
  • Raymond McCreesh (IRA), 24 ans, meurt le 21 mai 1981 après 61 jours de grève de la faim
  • Patsy O’Hara (INLA), 23 ans, meurt le 21 mai 1981 après 61 jours de grève de la faim
  • Joe McDonnell (IRA), 30 ans, meurt le 8 juillet 1981 après 61 jours de grève de la faim
  • Martin Hurson (IRA), 29 ans, meurt le 12 juillet 1981 après 46 jours de grève de la faim
  • Kevin Lynch (INLA), 25 ans, meurt le 1er août 1981 après 71 jours de grève de la faim
  • Kieran Doherty (IRA), 25 ans, meurt le 2 août 1981 après 73 jours grève de la faim
  • Thomas McElvee (IRA), 23 ans, meurt le 8 août 1981 après 62 jours grève de la faim
  • Michael Devine (INLA), 27 ans, meurt le 20 août 1981 après 60 jours de grève de la faim
  • Sources : 7seizh.info - Fabien Lecuyer
Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 12:14

ATT00013

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 17:04

Une manifestation a été organisée ce mercredi au pied du Mont-Saint-Michel. Opération "barrière ouverte" et "ville morte" pour protester contre l'augmentation programmée du ticket de parking (à 12 euros) en juin prochain.

Rassemblement au Prieuré d'Ardevon, siège du syndicat mixte pour le rétablissement du caractère maritime du Mont-Saint-Michel. Mercredi 3 avril 2013 © PM Puaud, France 3 Basse-Normandie
© PM Puaud, France 3 Basse-Normandie Rassemblement au Prieuré d'Ardevon, siège du syndicat mixte pour le rétablissement du caractère maritime du Mont-Saint-Michel. Mercredi 3 avril 2013
  • Il y a quelques jours, le Syndicat mixte chargé du rétablissement du caractère maritime du Mont-Saint-Michel annonçait une modification du système des navettes, avec un nouveau lieu de départ, mais aussi un ticket de parking qui passera de 8,50 euros à 12 euros.
    Ces décisions résultaient d'une longue négociation avec Véolia, l'exploitant des navettes.

    Mais l'augmentation du prix du parking passe très mal auprès des professionnels du Mont-Saint-Michel. Ils s'inquiètent de l'impact qu'aura le nouveau prix du parking sur la fréquentation du Mont.
    Ils dénoncent aussi la faible capacité d'embarquement des navettes et les conditions d'accès au parking.

    Des slogans anti-Véolia

    Une délégation de salariés et de représentants des entreprises du Mont a organisé ce mercredi une action "parking gratuit", au niveau de la Caserne.
    Des slogans hostiles à Véolia ont été déployés : "Veolia égal racket", "le Mont au péril des navettes" ou "Veolia Geolier" pouvait-on lire sur des banderoles. Les salariés parlent de "prison" et réclament la remise en cause du statut avec l'opérateur privé.
    "Dans cette négociation, il y a un grand gagnant c'est Veolia et pour l'instant un perdant, c'est le Mont-Saint-Michel", a déclaré le maire DVD du Mont- Saint-Michel Eric Vannier, qui est aussi le PDG du groupe Mère Poulard.
    Son grand rival commercial, Jean-Yves Vételé, le président du groupe Sodetour, participait également à la manifestation.
    Parallèlement, l'abbaye du Mont, gérée par l'Etat, était fermée car deux tiers de ses agents étaient en grève, selon les Monuments nationaux.

    Le reportage de Pierre-Marie Puaud et Joël Hamard (Intervenants Alain Trémion, Syndicat CGT culture; Philippe Cathonnet, Porte-parole "Agir ensemble pour le Mont-Saint-Michel"; Eric Vannier, Maire du Mont-Saint-Michel - PDG la Mère Poulard).
Une opération ville morte dans l'après-midi

Une opération "ville morte" a commencé à 14 heures, et doit durer jusqu'à 16 heures. Les commerçants ont été invités à dermer boutique. Ce qui, selon le maire, est une première historique.

Opération ville morte au Mont-Saint-Michel, mercredi 3 avril 2013 © PM Puaud, France 3 Basse-Normandie
© PM Puaud, France 3 Basse-Normandie Opération ville morte au Mont-Saint-Michel, mercredi 3 avril 2013
Laurent Beauvais justifie le prix du parking

Les élus du syndicat mixte du Mont-Saint-Michel devaient entériner ce mercredi après-midi une hausse du prix du parking à 12 euros contre 8,50 euros aujourd'hui.
Cette augmentation de 41% est le fruit d'une négociation entre Laurent Beauvais, président PS de la Basse-Normandie et du syndicat mixte, et Veolia à qui a été confiée la gestion du parking pour les touristes sur la côte et leur acheminement au Mont avec des navettes.

Laurent Beauvais justifie la hausse par le fait qu'à compter du 3 juin, les navettes de Véolia partiront du parking alors qu'actuellement les touristes doivent marcher au moins 900 mètres avant de les emprunter.
"Il ne faut pas collectiviser les charges , faire payer les Bretons et les Bas-Normands pour régler les problèmes liés aux commerces du Mont-Saint-Michel", explique Laurent Beauvais, qui rappelle que le principe de la délégation de service publique à un partenaire privé a été décidé en 2006.
3 avril 2013
Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 10:40
Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 10:49
Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 10:29
Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 11:41

Grande nouvelle : Ce matin je viens de recevoir un message de la Présidente de l'association qui m'informait que Enzo avait été retrouvé et rentrait du maroc aujourd'hui pour revenir en France. Sa maman et sa grand mère le ramène ce soir à Roissy.

Nous partageons la joie de cette famille et nous espérons que les années douloureuses qu'ils viennent de vivre s'effaceront vite des mémoires. Bienvenu à Enzo en France, avec sa maman retrouvée.

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 11:48

Cela fait aujourd’hui presque 5 ans que Coralie Eugène n’a pas vu son petit garçon Enzo, enlevé par son père marocain. Son association, Rendez-nous Enzo a envoyé une lettre au Président français François Hollande afin qu’il demande au roi d’intervenir personnellement pour lui permettre de retrouver le petit garçon.

Certaines victimes de spoliations immobilières au Maroc ne sont pas les seules à porter leur espoir sur la première visite de François Hollande au Maroc, du 3 au 4 avril prochain pour qu’il parle au roi Mohamed VI de leur dossier. L’association « Rendez-nous Enzo », profite également de cette visite pour sensibiliser le président français au sujet de l’enlèvement illégal, de la France vers le Maroc, du petit Enzo par son père marocain, en 2008, rapporte dans son édition du vendredi 22 mars, le Soir Echos. Le journal marocain cite une lettre reçue par l’association dans laquelle elle dénonce le manque de volonté de la part des autorités marocaines mais aussi françaises pour aider Coralie Eugène, la maman à retrouver son fils. « Il n’y a que l’intervention directe auprès du roi du Maroc qui peut avoir ce résultat », lâche l’association dans son courrier. Depuis maintenant près de 5 ans, la maman d’Enzo n’a plus de nouvelles de son petit garçon, ne sachant pas s’il est toujours en vie ou pas.

Kidnappé illégalement par son père

Les faits remontent à octobre 2008. Alors qu’il n’est âgé que de 2 ans, Enzo est enlevé par son père marocain, qui l’emmène au Maroc, alors qu’une interdiction de sortie territoire, pour le petit, avait été signée par la préfecture de Cherbourg. Cet enlèvement fait suite au divorce des parents en 2008. Dans son blog, Coralie Eugène raconte qu’elle subissait des violences conjugales. En attendant le jugement final du divorce, elle part se réfugier chez ses parents avec Enzo. Puis, la justice lui accorde la garde exclusive de son enfant. Le père quant à lui, ne voit Enzo que lors de visites programmées à l’avance et sous surveillance. Les semaines passent, un jour Coralie Eugène apprend que son mari a réussi à faire faire un passeport à leur fils, en cachette, sans qu’elle en soit informée. Lorsque la justice demande au père de remettre ce passeport, celui-ci dit l’avoir perdu.

Quelques semaines plus tard, il passe à l’action et enlève l’enfant violemment de chez sa grand-mère, le 26 octobre 2008. De son côté, sur son blog créé pour contrer son ex-femme, le père d’Enzo raconte sa version de l'histoire et nie tous les faits qui lui sont reprochés. Il accuse même sa femme de ne pas avoir respecté les décisions du juge sur ses droits sur l’enfant. Une version des faits qui ne l’a pas empêché, pourtant, d’être condamné au Maroc pour enlèvement. Il est incarcéré à la prison de Salé pour 10 mois, fait sa peine et est libéré en octobre 2011.

Mais où se trouve Enzo ?

Aujourd’hui la grande question est la suivante, où se trouve Enzo ? Malgré son incarcération, le père n’a jamais lâché le morceau et dit où se trouvait son enfant. La mère et l’association soupçonnent la famille de son ex-mari d'avoir gardé secrètement l’enfant. En mars 2012, France 3 diffusait un reportage dans lequel l’association se rendait au Maroc pour rencontrer le substitut du procureur du roi à Rabat. N’entrant pas dans les détails de l’enquête, le magistrat dira seulement à l’association que le petit garçon est toujours vivant. Un an a passé depuis la diffusion de ce reportage et Coralie Eugène n’a toujours pas eu de nouvelles de son enfant. Enzo a fêté, le 14 février dernier, son septième anniversaire, le cinquième passé loin de sa maman.

 

Sources : http://www.yabiladi.com

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 17:32

 

Ci-dessous un texte qui en soit est un petit chef d'oeuvre des absurdités administratives

numérisation0001-copie-8

 

 

 

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article