Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 17:38

Ridicule, dangereux, absurde... C'est un carrefour qui suscite de nombreux commentaires. Au croisement de la rue des Ecoles et la route de Brette dans la commune de Parigné-l'Êvêque (Sarthe), quatre panneaux «stop» ont été installés, soit un à chaque entrée de l'intersection, comme le rapporte France Bleu. Désemparés, les conducteurs qui arrivent à ce carrefour, se retrouvent bloqués, ne sachant pas qui a la priorité. Il est donc possible que quatre voitures se retrouvent face à face, à l'arrêt, à attendre que l'une d'entre elles prenne l'initiative de démarrer. Un véritable casse-tête pour les usagers.

Cette signalisation pour le moins spécifique n'a rien d'une erreur. Mise à jour le 21 août dernier, la réglementation de l'intersection vise, selon la mairie, à abaisser la vitesse des automobilistes dans ce quartier. Les passages d'enfants et adolescents sont fréquents dans la zone. Le carrefour relie en effet deux écoles maternelles, un collège, un lycée et une salle de gym. La mairie souhaite ainsi éviter tout accident.

Les automobilistes, de plus en plus excédés, se plaignent toutefois des perturbations qu'engendrent cette intersection et craignent que ces stops soient finalement plus dangereux qu'une intersection classique. «Il arrive qu'on s'engage à plusieurs personnes en même temps et on se retrouve coincés au milieu» du croisement. Si le maire reconnaît que l'intersection est désordonnée, il rétorque néanmoins que «celui qui arrive en premier redémarre, ensuite c'est la règle de la priorité à droite, puis si chacun a quelqu'un à sa droite, ce sera la courtoisie».

Le Parisien

null

Partager cet article

Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article

commentaires