Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 19:24

Yvette0001

 

 

 

Yvette est née à Amiens le 8 février 1931. Arrivée à Soissons en 1936, le jour de la foire, pour des raisons professionnelles de ses parents, elle est depuis cette époque devenue Soissonnaise.

Yvette faisait partie de cette génération qui a connu la guerre. Je me souviens de ce jour où elle racontait ce triste moment de l’exode pendant lequel, fuyant les combats, elle fut avec ses parents mitraillée dans le train qui l’emmenait vers Compiègne.

C’est aussi pendant la guerre que, Yvette fut atteinte d’une otite. Bien des années plus tard, elle se souvenait du traitement qui lui était imposé : nettoyage avec de l’alcool à 90° dans les oreilles. Cette otite, mal soignée, se transforma en mastoïdite dont elle fut opérée en 1949 pour une oreille, et en 1953 pour la seconde. Toute sa vie, elle conservera des séquelles de cette maladie, ce qui entraînera, par la suite, des difficultés d’audition.

La vie d’Yvette a aussi été faite, heureusement, d’années de bonheur : son mariage avec Yvon le 26 mars 1949 – Ils auraient fêté leurs 64 ans de mariage le mois prochain – mais aussi la naissance de ses trois enfants : Dany en 1949, Dominique en 1952 et Philippe en 1960.

Toute la vie d’Yvette a été une vie de travail car, son souhait c’était que sa famille ne manque de rien. Elle a commencé sa carrière comme vendeuse en boulangerie, puis elle a travaillé dans une entreprise de teinturerie, à l’Emaillerie et aux Ets Maréchal.

Quand cette entreprise s’est délocalisée, elle a retrouvé des emplois afin de ne pas rester inactive et, ce, jusqu’à sa retraite.

A force de travail, le couple a acquis une maison à Crouy où ils ont aménagé le 14 juillet 1971.

Yvette aimait bien recevoir ses amis et sa famille. Ces jours-là, elle s’activait devant la cuisinière, toujours prête à confectionner une recette dont elle avait le secret. Je me souviens encore aujourd’hui de son délicieux pâté de lapin, de ses boulettes de viandes et de ses rolli-suisses.

Toute sa vie, Yvette a été une femme de partage et d’amour. Son principal centre d’intérêt était sa famille, ses enfants et petits-enfants. Et, je sais aujourd’hui que en particulier, quand l’un deux souffrait, elle en était malheureuse. Combien de fois n’a-t-elle pas dit regrettée de ne pas voir l’une de ses filles, éloignées, touchées par la maladie.

Quand la maladie a frappé Yvette, elle ne s’est pas plainte. Elle a subi avec lucidité le mal qui la tenaillait. Même quand le handicap s’est emparé de son corps, elle a conservé le sourire et, fidèle à elle-même, s’est inquiétée de sa famille.

Yvette, à l’heure du bilan, vous pouvez être fière de cette vie bien remplie, fière des valeurs que vous avez su transmettre à vos enfants et petits-enfants.

Votre monde Yvette était un monde d’amour, soyez en remercié.

                                                                                                  Crouy le 13 février 2013

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 09:21
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 18:36

DANS LA BEAUTÉ DU MONDE

dans la beauté du monde
dans la beauté du monde
je marcherai

deux âmes sioux m’inondent
deux âmes sioux m’inondent

dans votre beauté du monde
France et Jean-René
je marcherai

suis devenu

un arbre qui marche
parce qu’il relève ses racines

un doux vieillard
qui le soir délasse ses bottines

une belle jeune fille
qui r’trousse sa jupe
parce qu’elle dessine

le bout d’ses doigts
dans la rivière

dejà fini
l’été d’hier

reste le canot de Jean-René
les fruits de France et sa bonté

sur leur galerie
de Notre-Dame de Montaubant

je me prépare pour l’hiver
tel un enfant

car mes deux ames sioux
ont fait de moi
un arbre-fou

comme le canot de Jean-René
sur la rivière Batiscan

comme les fruits de sa belle France
de Notre-Dame de Montauban

je traverserai
l’éternité
en marchant
la neige et le vent

Pierrot
vagabond céleste

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 11:38

DE VILLE EN VILLE

COUPLET 1

on dirait une rivière quand j’marche
de ville en ville

où flottent des gros morceaux d’maison
d’automobiles

des antennes de télévision
au bout d’un fil

tout près d’une file
de tondeuses à gazon

des mains d’humains
qui m’serrent la main
de ville en ville

COUPLET 2

quand l’gros orage tombe sa rivière
loin de la ville

mon rêve a l’air d’un vieux palmier fragile
qui danse trempé sur une île

l’île de l’éternite de l’instant
de l’instant présent

où il suffit d’un unique
coup de vent

pour que s’envolent mes racines agiles
de ville en ville

COUPLET 3

on dirait une rivière quand j’marche
de ville en ville

des S.O.S d’humains qui rèvent
de ma démarche

de faire l’amour

à l’inutile

c’est pas pour rien
que leur chien jappe la nuit
au bout d’leur fil

comme leurs maîtres
parfois s’éveillent au p’tit matin

âmes d’humains
qui hurlent
la liberté d’ma main

quand j’marche
le long de ma rivière sans fin
de ville en ville

Pierrot
vagabond céleste

www.enracontantpierrot.blogspot.com
www.reveursequitables.com

 
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 16:36
Un petit clin d'oeil à mon ami Pierrot :
 
 
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 16:33
Ce matin en lisant mes messages, quel n'a pas été ma surprise de lire un petit mot d'un ami du Québec.
 
Ce petit mot vous pouvez le lire à la suite de mon article sur la reconnaissance du "Fest noz" par l'UNESCO.
 
Pierrot puisque c'est ainsi qu'il se prénomme m'a aussi laissé le texte d'une chanson que je vous laisse le soin de découvrir.
 
mais pour mieux le connaître, je vous invite à suivre ces deux liens :
 
 
 
 

 

 

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 18:47

A tous mes amis lecteurs assidus ou de passage, tous mes meilleurs voeux pour la nouvelle année.

 

 

 

numérisation0001-copie-7

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 11:02

Peur d’Aloïs

 

Un mot,

Je recherche un mot,

Et je ne le retrouve pas.

Ma pensée part à vau-l’eau,

Je n’y arrive pas

 

Cette personne,

Elle me dit bonjour.

Dans ma tête, sa voix résonne.

Je lui réponds avec humour

Mais je ne la reconnais pas

 

Qui suis-je ?

Quelle est cette rue ?

Je suis perdu.

Je m’assois et je pleure

Une main se tend, un bienfaiteur.

Il me demande mon adresse,

J’avoue ma faiblesse :

Je ne la sais plus.

 

Dans la chambre blanche, je suis assis.

Que fais-je ici ?

Ma pensée est vide.

Je suis devenu invalide.

Je n’ai plus de mémoire.

Je n’ai plus d’histoire.

Je ne sais plus qui je suis.

Ma vie d’homme s’est enfuie.

 

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 10:34
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 09:39
 Hier soir j'ai regardé pour la einième fois "Le Cercle des poètes disparus".
J'apprècie énormément ce film, hommage à la littérature, à la poèsie mais surtout à l'enseignement anticonformiste. J'admire ce professeur qui plutôt que d'inculquer une masse d'informations à ses élèves préfère leur apprendre à être eux-mêmes, à réfléchir par eux-mêmes.
Une grande leçon d'éducation.
 
 
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article