Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 00:08

Surprise, lors d'une sortie nocturne dans les rues de Fougères, au début septembre, mon livre que je ne croyais plus en vogue apparaissait en belle place au-milieu de la vitrine d'un libraire de la ville.

 

Cet homme, très connaisseur vraisemblablement avait cru bon de confectionner une vitrine consacrée à la Bretagne et, mon livre y figurait en bonne place : en plein milieu. Mon ego en a été extrèmement flatté aussi, saisissant mon téléphone, j'en ai tiré une photo. 

 

Une anecdote concernant ce téléphone : Lorsque je l'ai acheté, la vendeuse m'a demandé ce que je voulais faire avec et moi, bêtement de répondre : "Eh bien... téléphoner"

 

Aujourd'hui, je me suis converti au monde moderne, il me sert aussi à prendre des photos.

 

 

dsc00231 edited

 

  

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 10:42
Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 23:53

 

Une larme a coulé,

Perle d’eau salée,

Un peu perdue, timide, hésitante.

Elle s’est exilée sur la joue riante.

 

Ce sont des larmes de joie,

Des larmes qui étouffent la voix.

 

La bataille s’est achevée,

La bêta a reculé

Et a demandé une trêve.

Tu arrives au bout de ton rêve,

Et maintenant, tu ris.

 

La bête a eu son trophée,

Ton bras diminué, mutilé.

Mais ta volonté

Et l’aide de ton kiné

Lui redonneront une mobilité.

 

Les nuages disparaissent,

Les beaux jours renaissent.

Carpe diem.

 

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 23:33

Le petit texte que je vous laisse savourer a été trouvé dans un vieil almanach

 

Monsieur Lamère a épousé Mademoiselle Lepère                                                                          

De ce mariage, est né un fils aux yeux pers.

Monsieur est le père, Madame est la mère

Les deux font la paire.

 

Le père, quoique père, est resté Lamère, mais la mère, avant d'être Lamère était Lepère.

Le père est donc le père sans être Lepère, puisqu'il est Lamère et la mère est Lamère, bien que née Lepère. 

 

Aucun des deux n'est maire.

N'étant ni le maire ni la mère, le père ne commet donc pas d'impair en signant Lamère.    
 Le fils aux yeux pers de Lepère deviendra maire.

Il sera le maire Lamère, aux yeux pers, fils de Monsieur Lamère, son père, et de Mademoiselle Lepère, sa mère.                                                         

La mère du maire meurt et Lamère, père du maire, la perd.

Aux obsèques, le père de la mère du maire, le grand-père Lepère, vient du bord de mer, et marche de pair avec le maire Lamère, son petit-fils.  

 

Les amis du maire, venus pour la mère, cherchent les Lamère, ne trouvent que le maire et Lapère, père de la mère du maire, venu de la mer, et chacun s'y perd !

                             

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 20:27

Je ne résiste pas à vous faire goûter à ce film d'Henri Verneuil et les dialogues d'Audiard.

 

A regarder, à méditer. Est-on si loin de l'actualité ? 

 

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 18:05

362361-446514Madame ! Etes vous hors la loi ?

 

En effet, la question peut être posée puisque les textes qui interdisent aux femmes de porter le pantalon restent toujours en vigueur et n’ont jamais été abrogés.

 

La loi du 26 Brumaire an IX de la République stipule :

«  toute femme désirant s’habiller en homme doit se présenter à la Préfecture de police pour en obtenir l’autorisation….. Cette autorisation ne peut être donnée qu’au vu d’un certificat d’un officier de santé….. »

 

Qui ne se souvient de la fameuse écrivain Georges Sand qui avait dû se soumettre à cette autorisation pour porter le pantalon auprès de la Préfecture de l’Indre.

 

Deux circulaires de 1892 et 1909 complètent ce texte puisque elles autorisent le port du pantalon par les femmes, uniquement si celle-ci tiennent par la main un guidon de bicyclette ou les rênes d’un cheval.

 

Rosa Bonheur, célèbre peintre du XIX ème siècle, première femme à recevoir la Légion d’Honneur en 1865 des mains de l’impératrice Eugénie, allant résolument à l’encontre des normes, portait les cheveux courts, s’habillait de vêtements masculins – pantalon- qu’elle ne pouvait mettre sans un permis de police renouvelable tous les six mois.

 

 

« Permission de travestissement accordée à Rosa Bonheur

 

Paris, le 12 Mai 1852 – Nous Préfet de Police [….] autorisons la demoiselle Rosa Bonheur demeurant à Paris… à s’habiller en homme ; pour raison de santé sans qu’elle puisse, sous ce travestissement, paraître aux Spectacles, bals et autres lieux de réunion ouverts au public. La présente autorisation n’est valable que six mois, à compter de ce jour. »

 

En fin d’année 2003, le député de l’Indre, Jean-Yves Hugon a demandé au gouvernement français de revenir sur cette loi datant du début du XIX ème siècle qui interdit toujours aux femmes de porter le pantalon.

 

Nicole Ameline, Ministre déléguée à la Parité et l’Egalité professionnelle répondit « qu’il ne lui paraissait pas opportun de prendre l’initiative d’une telle mesure dont la portée serait purement symbolique » et de poursuivre « pour adapter le droit à l’évolution des mœurs, la désuétude est parfois plus efficace que l’intervention »

 

Désuétude ou pas, cette loi est toujours en vigueur alors que de nombreux règlements (dont ceux de la Police et de la Gendarmerie) obligent les femmes au port du pantalon… !  

 

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Histoire
commenter cet article
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 19:42

 : FOTOLIA 

Des bijoux volés que la justice rend aux voleurs. L’histoire ne manque pas de sel. En début de semaine, on annonce à deux couples de Sarthois qu’ils ne récupéreront pas leurs bagues de fiançailles : les enquêteurs expliquent qu’ils ont été obligés par la justice de les remettre aux cambrioleurs de leurs maisons.

Cette affaire au parfum d’absurde débute le 7 septembre dans le cabinet d’une vice-procureure de Rennes. Les gendarmes de Vern-sur-Seiche (35) interpellent deux jeunes filles de 14 et 15 ans originaires de Serbie.

Dans les soutien-gorges, ils retrouvent des bijoux provenant du cambriolage de maisons à Bourgbarré (35). Dans la foulée, les enquêteurs de la Brigade de Recherche de Rennes récupèrent quatre autres complices présumés des mineurs qui sont interpellés à Laval. Dans le camping-car de la petite bande immatriculé en Italie, les gendarmes mettent la main sur un lot de bijoux. Et sur de l’argent en liquide.

Bingo, les découvertes fleurent bon le cambriolage en bande organisée ! La vice-procureure ne l’entend visiblement pas de cette oreille. Elle refuse d’ouvrir une information judiciaire et de confier le dossier à un juge d’instruction. Et pourtant…

Cela fait plus d’un mois que les gendarmes bossent sur ce groupe. Grâce à l’étude des portables, ils constatent que leurs téléphones se déclenchent dans des villes où se produisent des cambriolages aux cours desquels disparaissent toujours des bijoux.

Calvados, Loire-Atlantique, Sarthe, Maine-et-Loire, Ille-et-Vilaine, Mayenne, mais aussi Marne, Haute-Marne, Indre-et-Loire, Seine-Saint-Denis, Nord, Somme… : la petite bande sillonnerait la France. Les gendarmes pensent pouvoir les épingler pour une quarantaine de cambriolages.

Malgré ces indices solides, la vice-procureur se contente de renvoyer l’un des Serbes interpellé à Laval devant le tribunal pour détention de faux papiers. Jugé, vendredi dernier en comparution immédiate, l’homme écope de 4 mois de prison avec sursis. Il ressort libre et puisqu’il n’est pas poursuivi pour vol ou recel, les enquêteurs se voient obligés par la magistrate de lui remettre les bijoux et l’argent saisis dans le camping-car. Quant aux deux jeunes filles, elles sont envoyées dans un foyer pour mineurs dont elles fuguent immédiatement.

Entre-temps, les gendarmes ont fait des clichés des bijoux découverts dans le camping-car. Les photos ont été envoyées dans plusieurs départements où la bande aurait sévi. C’est là que des victimes reconnaissent leurs bijoux.

Contactée mardi après-midi, la vice-procureure a indiqué que « la procédure est toujours en cours » et assuré : « Ce n’est pas moi qui a organisé la restitution des bijoux. » Ce qu’une source proche de l’enquête confirme pourtant.

Igor BONNET.

 

Sources : Maville.com

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 23:43

ATT1

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 23:52

Sarthe, France - Deux individus tombés en panne sur une route de la Sarthe ont décidé de convertir un panneau de signalisation en barbecue, en attendant qu'on vienne les aider.

 

 

 

Le véhicule du couple en question est tombé en panne dans la nuit de jeudi 2 à vendredi 3 septembre. En attendant de pouvoir être dépannés, il a décidé de convertir un panneau de signalisation non-loin de là pour y faire cuire des saucisses.Et l'AFP de préciser les propos du rapport de la gendarmerie : "Les intéressés se sont servis du panneau de signalisation comme barbecue pour faire griller quelques saucisses afin de se restaurer." Le couple a depuis été dépanné mais fait l'objet d'une poursuite pour dégradation légère.

 

Sources : Yahoo actualités

 

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 23:53

Il n’y a pas de raison que seuls les chats aient droit à leurs propres entrées réservées dans les portes. Afin de réparer une injustice qui n’a que trop duré, la société allemande Minjjoo a lancé une chatière pour enfant. Taillée pour que les bambins de plus d’un an et demi accèdent à leur chambre, cette mini-entrée est percée dans une porte classique. Ses concepteurs l’assurent : grâce à Minjjoo «les petits se sentent grands». Les enfants vont surtout apprécier de pouvoir gribouiller sur son revêtement lavable. Coût de la merveille ? 595 euros. Comme quoi, l’épanouissement de sa progéniture, ça n’a pas de prix.

 

Sources : Libération 2 septembre 2010

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article