Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 10:02
Alors que vous vous promenez tranquillement, une pancarte vous invite à appuyer sur un buzzer. Intrigué, vous pressez le bouton : soudainement une bagarre éclate et des hommes armés jusqu’aux dents surgissent ! Voilà ce qui est arrivé à une petite ville de Belgique !
A l’occasion de son lancement sur Telenet, la chaîne TNT a choisi une ville paisible de Belgique pour réaliser une super opération marketing digne d’un blockbuster américain. Alors que certains passants sont innocemment en train de flâner, d’autres attendent avec impatience de découvrir ce que leur réserve le buzzer placé à quelques mètres d’eux ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la chaîne a tout misé sur l’action et l’effet de surprise pour réaliser une promotion choc ! Découvrez sans attendre cette vidéo à la fois hilarante et impressionnante !
Alors, envie d’inviter la TNT dans votre ville ?
 
Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 15:55

L'histoire commence de manière quasi banale, un homme de 43 ans rencontre une femme dans un pub à Munich, puis tous les deux s'en vont finir la soirée chez la femme. Après avoir eu plusieurs rapports sexuels, l'homme, fatigué, souhaite rentrer chez lui. Mais la femme ne l'entend pas de cette oreille et en réclame davantage de son amant.

 

Exténué, l'amant se réfugie sur le balcon pour échapper à l'assaut de sa maîtresse et appelle la police au secours.

Les forces de l'ordre ont dû calmer la femme qui a été emmenée au poste de police pour répondre aux faits présumés d'"agression sexuelle" et de "séquestration". Elle a été libérée peu après.

 

Sources : Planet.fr

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 00:17
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 11:18
Yvon Kervinio a rassemblé plus de 160 photographies dans un livre en noir et blanc.
Yvon Kervinio a rassemblé plus de 160 photographies dans un livre en noir et blanc. © DR
La sortie d'un livre photographique d'Yvon Kervinio sur la bouèze permet de revivre ces rassemblements d'accordéons initiés depuis déjà trente ans.
Qui ne connaît pas la bouèze en Haute-Bretagne ? L'association du même nom a ressuscité l'accordéon diatonique dans le pays de Fougères au début des années 80 à travers ses Assembiées. La dernière s'est tenue en 2002 et aujourd'hui, ces souvenirs photographiés par Yvon Kervinio sont rassemblés en 168 clichés dans un livre en noir et blanc.

 

Au fil des pages on retrouve « les Pères Ferron, Delamarche ou Froget. Il y a trente ans, l'association les a invités à ressortir leurs accordéons diatoniques et leur musique traditionnelle », explique Bernard Hommerie, vice-président de l'association la Bouèze. Car, plusieurs décennies auparavant, le chromatique (1) avait chassé le diatonique, moins efficace pour jouer des tangos ou des valses.

« En revanche, il accompagne très bien le rythme des danses traditionnelles. Le 31 août 1980, on avait décidé de faire une grande soirée pour rendre hommage aux musiciens du secteur », se souvient Bernard Hommerie. Au départ, l'association ne pensait faire qu'une assembiée. « Mais, grâce au relais des médias locaux, des dizaines d'accordéonistes traditionnels et amateurs nous ont contactés pour venir jouer l'année suivante. »

Ces rassemblements ont compté jusqu'à 400 musiciens et 4 000 spectateurs. « Il y avait sept podiums, tout le monde pouvait s'y produire. Les anciens étaient heureux de pouvoir jouer, ça devenait même impossible de les arrêter. »

Comme un album de famille

De 1984 à 1992, Yvon Kervinio a posé ses pellicules et objectifs au milieu des bouèzes du pays Gallo. Ce photographe passionné a d'abord édité ses clichés en cartes postales. Car pour lui, « la photo n'existe que si elle est imprimée ». S'il a attendu aussi longtemps avant de confectionner ce livre, c'est parce qu'avant l'apparition du numérique, « publier un ouvrage était beaucoup trop cher. »

« J'ai voulu rendre leurs souvenirs aux gens que j'ai photographiés », explique cet ancien professeur d'histoire et de français. Ce recueil ne comporte aucun texte explicatif. « Ce n'est pas un livre, c'est plutôt un album de famille qui joue le rôle d'archives. J'ai essayé d'y faire figurer le plus de personnes possible pour rappeler au mieux la mémoire de la bouèze ».

Les assembiées ont désormais disparu. Grâce au travail d'Yvon Kervinio consigné dans ces Souvenirs photographiques de la Bouèze, cette musique traditionnelle sans partition ne risque plus de s'effacer dans les méandres du temps. Mais au fait, pourquoi l'accordéon diatonique, inventé il y a deux siècles, s'appelle-t-il la bouèze en Haute-Bretagne ? « Cette dénomination vient de la bousine, explique Bernard Hommerie. C'est le nom en gallo de la vessie qui se gonfle et se dégonfle comme un accordéon ! »

Souvenirs photographiques de la bouèze. Disponible à la librairie Mary, à Fougères. 19,50 €. Commande possible à Aventure Carto (yvon.kervinio@orange.fr). 13, rue du Château-de-la-Garenne, 56410 Etel ; ou après de l'Association La Bouèze (contact@laboueze.com). Ferme des Gallets, 26, avenue Pierre-Donzelot, à Rennes.

(1) À la différence du diatonique, une touche produit la même note en tirant ou en poussant le soufflet avec l'accordéon chromatique.

 Ouest-France
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Bretagne
commenter cet article
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 10:00
Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 10:15

Policier à louer, 30 euros de l'heure: quiconque en a les moyens peut désormais en Grèce demander le renfort des forces de l'ordre et de leur matériel, une innovation visant à regonfler les caisses publiques, a indiqué dimanche le ministère de la Protection du citoyen.

 

Le ministère a confirmé dans un communiqué l'adoption fin mars d'une décision ministérielle en ce sens, "dans le but d'amortir le coût d'utilisation du matériel et des infrastructures de la police, et de les moderniser".

 

Cette réforme, qui avait été adoptée en catimini, venait d'être révélée par l'hebdomadaire dominical à sensation Proto Thema, y compris, selon une source policière, au ministre en exercice récemment nommé, Michalis Chryssohoidis, qui a peu apprécié de n'avoir pas été informé en temps voulu.

 

Selon Proto Thema, la facture varie de 30 euros de l'heure pour un policier, ou 40 pour une voiture de patrouille, à 200 euros pour une vedette ou 1.500 pour un hélicoptère.

 

Selon le ministère, cette location ne concernera que "des cas exceptionnels", et ne recevra l'aval requis que si elle ne réduit pas les capacités opérationnelles du corps.

 

Sources : orange.fr

 

 

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 09:45

Le Brésil a décidé de rendre déductible d'impôts plusieurs procédures de chirurgie esthétique, dont la pose d'implants mammaires.

Le Brésil, véritable eldorado de la chirurgie esthétique, a choisi de faciliter l'accès à plusieurs procédures: opérations d'augmentation mammaire, liposucions et abdominoplasties sont désormais déductibles des impôts sur le revenu, rapporte le magazine Allure. Rétroactive, cette mesure s'applique à des opérations remontant jusqu'en 2004. "Nous sommes arrivés à la conclusion que les opérations de chirurgie esthétique sont un enjeu pour la santé physique et mentale, et devraient être comprises dans la liste des dépenses déductibles", explique le directeur de l'administration fiscale brésilienne, Joaquim Adir, au site Bloomberg. D'après ses calculs, le déficit engendré par cette nouvelle mesure devrait être compensé par l'augmentation des revenus du personnel médical.

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 23:48
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Chat
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 23:52
Plusieurs dizaines de milliers de défenseurs des langues régionales ont manifesté samedi dans de nombreuses villes de France pour réclamer de meilleures conditions d'enseignement ainsi que la ratification de la Charte européenne pour la sauvegarde des langues régionales.
 
Quimper, 8.000 personnes selon la police ont battu le pavé sous un soleil radieux, derrière une quinzaine de bagads (ensembles musicaux) avec binious et bombardes.
Dans la foule, Rémy, bretonnant installée à Plouédern dans le nord Finistère, a défilé à côté de sa mère avec qui il n'a jamais parlé breton dans son enfance. "Je n'ai jamais parlé breton à mon fils, ça ne se faisait pas à l'époque", a expliqué Hélène, regrettant d'avoir appartenu à une "génération sacrifiée". En Bretagne, 200.000 personnes, soit 5% de la population, parlent breton.
 
A Toulouse, parmi les nombreux politiques dans l'interminable cortège rouge et or -la police a compté 20.000 manifestants et les organisateurs au moins 30.000- la candidate EELV à l'élection présidentielle, Eva Joly, a expliqué avant le rassemblement être "bien placée pour savoir que ce n'est pas parce que vous parlez deux, trois, quatre langues, que vous n'aimez pas votre patrie".
 
Le président du Sénat Jean-Pierre Bel (PS), représentant François Hollande, a assuré que "si demain, les Français lui font confiance, le nouveau président de la République ratifiera la charte européenne des langues régionales ou minoritaires", une revendication essentielle pour tous les manifestants.
 
François Bayrou, candidat du MoDem, s'était également engagé la veille à ratifier la Charte.
 
Environ un habitant de Midi-Pyrénées sur cinq est capable de discuter en occitan (sondage réalisé fin 2010), une langue qui décline malgré l'attachement des élus locaux.
 
A Perpignan, un gigantesque "lip dub" revendicatif pour la défense du catalan a rassemblé 5.800 participants, selon les organisateurs.
 
A Bayonne, environ 7.000 personnes, selon les organisateurs, 4.600 selon la police, ont défilé pour réclamer la reconnaissance de la langue basque comme langue officielle, à l'appel de la plate-forme Deiadar, qui réunit des associations de défense de la langue basque, oeuvrant pour la reconnaissance du basque comme langue officielle.
 
Un millier de personnes, selon les organisateurs, ont manifesté à Strasbourg pour la défense de la langue alsacienne. "Unsri Sproch ist unser Schàtz" (notre langue est notre trésor), "Il faut une loi pour notre langue", ou encore "Nos langues, nos cultures, un droit, une loi", proclamaient les banderoles.
 
A Ajaccio, environ 300 personnes se sont réunies pour former une "chaîne humaine" afin de revendiquer l'élaboration d'une société bilingue corse-français et la "co-officialité" de la langue corse.
 
A Lille, une centaine de personnes ont manifesté au son du fifre et du tambour, derrière une banderole "Notre flamand à l'école".
 
A Annecy, en centre-ville, une "chaîne verbale" a réuni pendant plusieurs heures une quarantaine de personnes qui se sont relayées sur un podium pour déclamer des chants et poèmes en langue savoyarde.
 
Sources : MSN actualités
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Bretagne
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 21:52

“10 millions de personnes souffrent, de près ou de loin, de la crise du logement : cette situation est absurde, inadmissible. Pour celles et ceux qui s'apprêtent à diriger le pays, elle doit être intolérable !”

C'est en ces termes que la Lettre, publiée ce matin dans la presse nationale, s'adresse aux candidats et à leurs électeurs.

Vendredi 30 mars à 11 heures, la Fondation et Eric Cantona ont rappelé dans une conférence de presse combien le logement - qui a trouvé sa place dans le débat public - doit rester au cœur des thèmes abordés par les acteurs politiques à trois semaines du premier tour de l’élection présidentielle.


Cette interpellation directe des candidats à la magistrature suprême publiée ce matin est cosignée par les Marraines et Parrains de la Fondation :
agnès b., Marie-Christine Barrault, Abdelatif Benazzi, Louis Besson, Patrick Bosso, Rachida Brakni, Cali, Eric Cantona, Jean-Marie Cantona, Joël Cantona, Jean-Pierre Duport, Jean-Pierre Foucault, Max Guazzini, Marek Halter, Henry Lauret, Nolwenn Leroy, Jean Reno, Philippe Torreton.

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article