Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 16:34
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Bretagne
commenter cet article
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 08:34
487152 490356441023931 913974036 n
  
 
Voici une histoire qui a fait le tour du web et a questionner bon nombres amateurs de mystères et de phénomènes paranormaux. Beaucoup y voit un anachronisme plus qu’étrange.

Beaucoup de spécialistes ont étudié cette photographie sans trouver de réponses.
En effet, un homme se différencie clairement. C’est l’homme portant des lunettes noires modernes.

... Il paraît tout droit sortir de notre époque et pourtant cette photographie fut prise en 1941, lors de la réouverture du point de South Fork au Canada, détruite lors des inondations de novembre 1940.

Pourtant tout paraît moderne chez lui : des lunettes de soleil noires (ce modèle précis qu’il porte sur la photo n’existait pas), un pull à capuche (concept inconnu alors), mais surtout un appareil photo moderne, et c’est ce dernier point qui a fait couler tant d’encre.

Est-ce notre imagination qui fait passer ce personnage pour un voyageur du futur ?

Aujourd’hui le débat reste largement ouvert.

Une chose est sûre : Le cliché n’a jamais était retouché. La photo est belle et bien d’origine, elle a fait l’objet d’une analyse et il s’avère que cette dernière date bien de 1941..

« Mais n’oublions pas que le temps est relatif, il est virtuel,c’est une invention de l’homme. Il est possible selon Einstein de le replier, mais dans ce cas il est question d’espace et de distance. Les événements passés ne pouvant dans l’absolu être revécus,car il suivent une ligne. Nous pouvons par le repli de l’espace ou la création d’un trou de verre avancer dans le temps. Les moments passés ne peuve en aucun cas faire partie à nouveau du présent. Ils ne peuvent être revécus que par nos mémoires ou nos archives. »

Alors un provocateur excentrique au cœur de la campagne canadienne en 1941 ?
Ou un voyageur spatio-temporel égaré à une inauguration provinciale ?

A vous de juger ! Quoi qu’il en soit ce document autre fois sans importance, est aujourd’hui encore, et presque deux ans après la découverte du cliché, un objet de curiosité…

Si vous avez des idées, le débat est ouvert…

Source photo: site officiel des musées canadiens
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 08:34
Souvenir d'une agréable soirée passée avec Gilles Servat au Coquelicot à Fougères le 26 février 2013
 
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Bretagne
commenter cet article
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 22:57

La perspective de rattacher la Loire-Atlantique à la Bretagne s'éloigne.

L'amendement dit "Le Fur-De Rugy" qui avait été adopté par l'Assemblée nationale le 21 décembre 2011, a été supprimé par le Sénat.

Cet amendement, qui figure dans le projet de loi sur les référendums d'initiative dite "partagée" ou "populaire", visait à donner à un département la possibilité de choisir sa région d'appartenance sans que sa région d'origine puisse y apposer son veto.

Dans le cas de la Loire-Atlantique, un référendum aurait été soumis aux habitants du département ainsi qu'à tous ceux de la Bretagne, mais la Région Pays-de-la-Loire n'aurait pas eu à donner son approbation, ce qui est de rigueur aujourd'hui.

Déception donc pour le député de Loire-Atlantique, François de Rugy (EELV), et celui des Côtes d'Armor, Marc Le Fur (UMP), puisque leur texte a été supprimé par la commission des lois du Sénat.

La raison : "Cet article, introduit à l’Assemblée nationale contre l’avis du rapporteur et du Gouvernement, ne présente aucun lien, même indirect, avec le projet de loi dont l’objet est l’application de l’article 11 de la Constitution [sur le référendum législatif, ndlr]", a écrit le rapporteur socialiste Jean-Pierre Sueur.

Le collectif 44 = Breizh dénonce cette suppression et demande "au plus grand nombre d'encourager les sénateurs de leur département à réclamer la réintégration" du texte.

Source : Presse Ocean.fr

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Bretagne
commenter cet article
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 08:47
Apprendre à écrire ne sera plus obligatoire dans les écoles de 45 Etats américains

45 États américains vont rendre l’apprentissage de l’écriture manuscrite optionnelle à l’école.

L’apprentissage de l’écriture à l’école ne sera peut-être plus qu’un lointain souvenir, prévient la journaliste Émilie Lanez dans l’édition du Point de cette semaine.
...
À l’heure ou nous envoyons des mails, textos ou messages tchats au détriment de belles lettres manuscrites, est-il toujours légitime d’apprendre à écrire à l’école ? La question peut surprendre.

Pourtant aux États-Unis, elle a déjà été tranchée : d’ici 2014, l’écriture manuscrite sera un enseignement optionnel dans 45 États américains. À la place, sera privilégié l’apprentissage de … Word.

Après tout, en Grande Bretagne d’après un sondage, 40% des citoyens déclarent n’avoir rien écrit à la main depuis 6 mois.

Pour Monica Baerg, 16 ans, élève au lycée d’Arcadia en Californie, interrogée par AP, écrire en attaché, ça ne sert à rien. Les devoirs sont systématiquement tapés à l’ordinateur. Quand Monica est forcée d’utiliser un stylo, elle écrit en lettres d’imprimerie. « Personne ne nous a jamais forcés à utiliser l’écriture cursive, donc c’était pénible de mémoriser les lettres« , raconte cette adolescente… qui a cependant des difficultés à déchiffrer ce que ses parents écrivent.
Savoir écrire à la main, c’est savoir lire

Car comme l’expliquent les chercheurs du CNRS Jean-Luc Velay et Marieke Longchamps, interrogés par Le Point, savoir écrire à la main, c’est savoir lire.

Tous deux ont étudié la lecture par imagerie cérébrale. « Quand l’œil lit, le cerveau écrit à la main. Lire, c’est écrire », expliquent-ils au Point. Quand on lit, plusieurs zones du cerveau simulent l’acte d’écriture manuscrite. Lorsqu’on écrit à l’aide d’un clavier, c’est différent : quelle que soit la lettre choisie, le geste est identique : frapper une touche.
Écrire à la main aide à exprimer ses émotions

En outre, une écriture manuelle reste très personnelle, et permet de retranscrire ses émotions, note Jacques Gilbert, maître de conférence en littérature à l’université de Nantes, interrogé par Le Point.


« Dans l’écriture manuelle, le corps s’exprime, on voit si le scripteur était en colère, heureux, pressé. Le lecteur peut imaginer la personne et reconnaître dans sa graphie manuscrite dans quel contexte émotionnel elle a été produite. L’écriture sur écran renvoie une image distante ».
Mais taper sur un clavier « libérerait » notre écriture

Pour d’autres, taper sur une machine à écrire puis sur un clavier aurait une influence bénéfique sur le mode de notre écriture. Dans son livre Internet nous rend-il bête (Robert Laffont), que cite Le Point, l’essayiste américain Nicholas Carr raconte l’achat par le philosophe Friedrich Nietzsche d’une machine à écrire :


« Une fois qu’il eut maîtrisé la frappe, il fut capable d’écrire les yeux fermés, utilisant uniquement le bout de ses doigts. Les mots pouvaient de nouveau couler de son esprit à la page. Mais la machine eu un effet plus subtil sur son travail. Un des amis de Nietzsche, un compositeur, remarqua un changement dans son style d’écriture . Sa prose, déjà laconique, devint encore plus concise, plus télégraphique. (…) ‘Tu as raison, répondit Nietzsche, nos outils d’écriture participent à l’éclosion de nos pensées« .

En outre, la facilité d’effacer son texte, de le réécrire, le découper via le traitement de texte informatique permet à un amateur de désinhiber son écriture : « Le couper / coller a libéré le geste d’écrire de l’enjeu de la décision. Avec un clavier, on pense un mot plus gratuitement, plus légèrement », analyse pour Le Point Roland Jouvent, psychiatre et directeur du centre émotion du CNRS. Quitte à moins réfléchir au mot juste, ou à enrichir son vocabulaire, agrémenter son texte de figures de styles ? « Les outils de la création de l’esprit se perfectionnent mais ne se substituent pas au talent : Léonard de Vinci aurait probablement peint ‘La Joconde’ avec autre chose qu’un pinceau », tempère le psychiatre.

Pour lui, quoiqu’il arrive, les nouvelles générations n’auront plus la patience d’écrire avec de l’encre. « Je crois que, dans vingt ans, un maître d’école ne pourra plus tenir vingt bambins dans sa classe en leur faisant reproduire des pleins et des déliés ».

Mais à six ans (âge d’apprentissage de l’écriture en France), un enfant ne préfère-t-il pas montrer à ses parents les jolies courbes de couleurs écrites de sa main hésitante représentant son prénom, aux caractères universels tapés sur un clavier ?
Source : lepoint
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 16:35
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Bretagne
commenter cet article
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 17:36
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 17:53
Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 11:44

148 ans après, le Mississippi vient seulement d'adopter le 13e amendement.

... Il a fallu attendre 2013 pour voir le Mississippi abolir l'esclavage, 148 ans après l'adoption du 13e amendement de la Constitution américaine abolissant l'esclavage, souligne Slate.fr. Europe1.fr vous explique pourquoi.

Merci Spielberg ! Le cinéaste américain serait à l'origine de cette ratification, rapporte ClarionLedger.com. Dans son film Lincoln, Steven Spielberg revient sur la bataille qu'a dû mener le 16e président des Etats-Unis pour abolir l'esclavage. Un film qui a encouragé Ranjan Batra, un professeur d'université, à se pencher sur le dossier et à découvrir, donc, que le Mississippi n'avait pas ratifié ce fameux 13e amendement.

Un premier pas en 1995. Les 36 Etats fédérés de l'époque ont dû se positionner sur ce texte. 30 Etats l'ont ratifié dans l'année 1865, rejoints en 1866 par l'Iowa et le New Jersey, et en 1870 par le Texas. Il faudra attendre 1901 pour le Delaware et 1976 pour le Kentucky, tandis que le Mississippi ne ratifia le document qu'en 1995, soit 130 ans plus tard. Mais "comme l'Etat ne l'a jamais notifié à l'Archiviste des Etats-Unis, la ratification n'est pas officielle" à cette époque, relate Slate.fr, citant le site US Constitution. Les raisons de cet oubli sont inconnues.

Ratification officielle depuis le 7 février. Un collègue du prof qui a découvert l'erreur a alors contacté un secrétaire d'Etat. Ce dernier a donc envoyé la copie de la résolution de 1995 adoptée par le Parlement du Mississippi au Registre fédéral qui accusa réception dans la foulée et entérina la ratification officiellement en date du 7 février 2013.


Guéna

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Histoire
commenter cet article
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 17:35

DSC00502

 

 

Une fenêtre sur le dehors.

Des oiseaux qui passent

Et me narguent quand le dors.

Je m'étire et je rêvasse.

Quel confort !

 

 

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Chat
commenter cet article