Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 09:40

Marc, un ami d'internet, organise sur son blog un tirage au sort permettant de gagner un livre dont il est l'auteur.

Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 16:56

Severiano de Hérédia, Le maire "noir" de Paris

Un Caribéen noir, Severiano de Heredia, a été ministre des Travaux publics et président du conseil de Paris sous la 3e République. Ce mulâtre cubain, cousin des deux poètes José-Maria de Heredia, a été dénigré de son vivant et effacé des mémoires dès son trépas.

Un cas emblématique proposé par les éditions Les Indes savantes, collection Boutique de l'histoire. Paul Strade, professeur émérite de l'université de Paris VIII, a présenté vendredi dernier à l'Assemblée Nationale son livre, « Sévériano de Hérédia : ce mulâtre cubain que Paris fit maire et la République ministre », préfacé par la 1re députée noire de la capitale, Georges Pau-Langevin.

La suite, ici, avec ces liens :

http://www.geledes.org.br/atlantico-negro/afroeuropeus/franca http://www.geledes.org.br/atlantico-negro/afroeuropeus http://www.sangonet.com/hist/aufilH/SdeH-MNP/Severiano-de-Heredia_maire-noir-Paris-1879.html

Un maire noir de Paris en 1879, effacé des archives et de l'Histoire de France
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 12:33

Pour info : un blog consacré au Comité Anne de Bretagne : http://annedebretagne2014.wordpress.com/

Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 11:54

Marion Maréchal Le Pen, la nièce de Marine Le Pen, a expliqué sur BFM que si les Bretons donnaient des prénoms français à leurs enfants, cela prouverait leur désir d’intégration.

"Philippe Martel, le chef du cabinet de Marine Le Pen, aimerait que les ministres bretons donnent des prénoms français à leurs enfants, vous aussi ?" Telle est la question que Jean-Jacques Bourdin a posé à son invitée, Marion Maréchal Le Pen (Front National) le 16 décembre dernier sur BFM. Cette question fait suite à la parution il y a deux semaines du numéro 3258 de l’Express, titré "La France face aux Bretons" que nous avons évoqué sur Skriddael. Le chef de cabinet de Marine Le Pen avait déclaré à propos de Jean-Yves Le Drian: "Hélas, il a donné des prénoms bretons à ses enfants, ce qui contredit son parcours.

Il y a là un signal de refus de l’assimilation ou du moins une marque d’incompréhension de ce qu’elle suppose." La nièce de Marine Le Pen a avoué être du même avis en partageant ce point de vue. Selon elle, "il est normal que les bretons donnent des prénoms français à leurs enfants, ça participe à l’identité". Elle explique que "l’assimilation est un arrachement, un effort, une contrainte" qu’on ne peut "pas le nier". Mais refuser de donner un prénom français participe "au refus de s’assimiler, [cela] fait partie d’une démarche.

L’assimilation c’est difficile, on abandonne une part de soi mais pour devenir français et ça apporte beaucoup d’avantages et beaucoup de fierté." Marion Maréchal Le Pen a égayé ses propos d’un exemple: "J’ai des amis qui sont d’origine étrangère, pas seulement bretonne mais aussi extra européenne, (…) je les vois arriver sur le territoire national, [faire] des enfants sur le territoire national et [donner] des prénoms français. C’est la plus belle preuve d’amour et d’assimilation à l’égard d’un pays et c’est une des choses que je défends."

Elle a également profité de cette interview pour fustiger le rapport sur l’intégration, préconisant la fin de l’enseignement du breton à l’école. Ces déclarations ont suscité quelques approbations, notamment au sein du Front de Gauche. Jean-Luc Mélanchon a déclaré "La bretonnisation des esprits a anesthésié tous les réflexes de la bonne société républicaine."

"Voilà le retour de l’intégration made in France. Assimilation complète du bleu, blanc, rouge et rejet total de sa culture d’origine. Un discours réactionnaire pour un parti qui malgré la stratégie de communication, n’a pas changé d’un pouce." a répliqué François Alfonsi de la Fédération Régions et Peuples Solidaires.

Pour le Front National, l’intégration des Bretons se résumerait à l’abandon total de tout signe reflétant leur identité culturelle. Certains Bretons sont indignés face à de telles injonctions qui leur sont régulièrement adressées pour criminaliser leurs origines et leurs choix.

La rédaction Skriddael.

Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 09:26
Meilleurs voeux pour 2014
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 19:36
Equipé en cas de panne
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 19:19

Hier soir, nous sommes allés voir les illuminations de Laval.... Féérique

http://www.ouest-france.fr/lumieres-de-laval-cest-parti-pour-ledition-2013-video-1752540

Illuminations de Laval
Illuminations de Laval
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 18:46

Chambéry: un handicapé filme son altercation avec la police L’incident fait le buzz sur internet, sous le nom “incivilité d’un fonctionnaire de police envers une personne handicapée”. 102 270 vues depuis dimanche et plus de 600 commentaires.

Sur la vidéo, on voit un véhicule de police garé trop près d’une voiture stationnée sur un emplacement handicapé.

Ce jour-là, le 13 décembre à 18 h 30, François Castellazzi, 28 ans, attend 45 minutes sur le parking de Carrefour Chamnord à Chambéry avant de pouvoir remonter dans sa voiture. Au début, il prend son mal en patience. Au bout de dix minutes, il trouve un vigile qui prévient tous les agents de sécurité. Toujours rien. Il finit par appeler la police pour signaler l’immatriculation du véhicule qui le gêne. Quand les policiers finissent par arriver, il leur demande des explications. La scène est enregistrée, à l’insu des forces de l’ordre, et ne se déroule pas comme il l’avait prévu.

La police reconnaît les faits et propose une rencontre de conciliation « Si le policier s’était excusé, ça en serait resté là et je n’aurais pas posté la vidéo. Mais c’est toute la mauvaise foi qui s’en est suivie qui m’a fait réagir. Le fait qu’il m’explique que je n’étais pas garé sur une place handicapée car la couleur du marquage au sol a changé et devrait être blanche et non bleue, ça a fait monter la pression », explique François Castellazzi.

Jacques Zanalda, directeur départemental de la sécurité publique, l’a contacté dès qu’il a eu connaissance du problème et a mené son enquête. Après identification du fonctionnaire de police et détermination de la nature de l’intervention (affaire de violence), le commissaire a présenté ses excuses à la victime. « Cette personne a très mal vécu cette situation et je le comprends. Il n’a pas compris pourquoi les fonctionnaires avaient mis autant de temps à arriver. Quand on est sur un emplacement handicapé, on doit pouvoir entrer et sortir sans être gêné, c’est normal. » Quant à l’histoire du marquage au sol, le commissaire l’écarte d’un revers de la manche. « Peu importe la couleur des lignes, le panneau et le logo au sol indiquent qu’il s’agit d’une place pour handicapés. Même si, effectivement, toute nouvelle place pour handicapés comporte désormais des bandes blanches. »

Jacques Zanalda a proposé une rencontre entre les protagonistes. « Le policier sera amené à s’excuser et à s’expliquer sur les circonstances. » Entrevue prévue mardi prochain, à laquelle assistera également le délégué départemental de l’Association des paralysés de France. Après quoi, François Castellazzi annonce qu’il postera une autre vidéo pour informer les internautes sur la suite de l’incident.

En filmant, François Castellazzi n’a pas voulu piéger les fonctionnaires, ou les discréditer. « C’était pour qu’on me croie, pour me défendre, et pour pouvoir retrouver le fonctionnaire en question si ça se passait mal. » Il ne remet pas du tout en cause, leur mission. « Je comprends tout à fait qu’ils soient en intervention. Mais là, en l’occurrence, leur véhicule empiétait sur ma place et je ne pouvais pas ouvrir la portière. La moindre des choses aurait été de le reconnaître. »

Il a adressé un courrier au commissariat, au préfet et au ministre de l’Intérieur. Mais il ne portera pas plainte. « La justice est suffisamment encombrée comme ça. »

Sa vidéo se veut pédagogique. En introduction, il rappelle à quoi servent ces emplacements et la place qu’il faut pour s’installer sur le siège conducteur quand on est en fauteuil. « Moi-même, avant d’avoir mon accident il y a cinq ans, je ne savais rien de tout ça. Donc si je peux participer à sensibiliser les gens, tant mieux. »

Selon un agent de sécurité du centre commercial, ce serait la deuxième fois dans le mois qu’une personne handicapée n’arrive pas à accéder à sa voiture à cause d’un véhicule de police mal stationné.

Source : ledauphine

Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 18:58

Nous n'avons pu assister au concert du 120 ème anniversaire, mais cet après midi nous avons assister à un concert de 2h.

Un régal

Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 18:41
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article