Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 08:27
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:08

L’institut de sondage LH2 vient de réitérer son sondage de mars 2014 sur la réforme territoriale pour la presse régionale.

L’analyse des réponses des sondés montre que l’option majoritairement défendue, devant la fusion des deux régions, est une Bretagne à cinq départements. Cette volonté a significativement augmentée. Elle passe ainsi de 62% en mars à 67% aujourd’hui à l’échelle de la Bretagne réunifiée. L’opinion favorable atteint 70% en Loire-Atlantique (63% en mars soit + 7 points) et 77% en Région Bretagne (57% en mars soit + 20 points). Le collectif 44=BREIZH note avec satisfaction que, malgré le lobby contre la réunification, qualifiée à tort d’identitaire ou de passéiste par certains élus, la population est plus que jamais favorable à ce projet. Les élus locaux et les parlementaires doivent en tenir compte.

Conformément à la revendication d’un référendum départemental portée par15 000 personnes le samedi 28 juin, il faut souligner la soif de démocratie des citoyens. 67% des français souhaitent l’organisation d’un « référendum d’autodétermination départemental ». Une même proportion soutient ce processus en Pays de la Loire qui atteint un souhait de consultation de 72% en Région Bretagne. Pour le collectif 44=BREIZH, l’organisation d’une consultation populaire se justifie donc pleinement en Loire-Atlantique. D’autant plus que l’attachement à la région Pays de la Loire est l’un des plus faibles de France (65% contre une moyenne nationale de 73%) et que cette région est l’une des plus réceptives à une disparition de ses départements.

Sur la question d’une fusion Bretagne-Pays-de-la-Loire, qui recueille respectivement dans ces deux régions, 63% et 67%, le collectif 44=BREIZH se veut prudent. La confusion entre département "Loire-Atlantique" et région "Pays de la Loire" est malheureusement une réalité. La pétition de Philippe Grosvalet pour un Grand Ouest l’a démontré au vu du nombre de personnes qui l’ont signée en pensant soutenir la réunification de la Bretagne (cette information est vérifiable dans les commentaires laissés par les signataires). Par ailleurs, le fait que 90% des sondés en Région Bretagne sont attachés à leur région entre en contradiction totale avec les 63% de personnes sondées dans la même région qui se montrent favorables à la fusion avec les Pays de la Loire. Il y a manifestement confusion.

Quoi qu’il en soit, l’option majoritairement défendue par les sondés, comme dans la quasi-totalité des enquêtes d’opinion est la création d’une Région Bretagne regroupant les cinq départements.

Le collectif 44=BREIZH refuse l’argument qui voudrait faire du Grand Ouest une forme de réunification. Cette perspective ne serait que la dilution de la Bretagne, dont les habitants sont les plus attachés de France à leur région, dans une collectivité incohérente et hors-sol.

Le collectif 44=BREIZH demande aux parlementaires de prendre en compte ce sondage et les précédents, les manifestations et les vœux exprimés dans le cadre des débats au Sénat et à l’Assemblée. Le collectif 44=BREIZH demande au département de Loire-Atlantique d’organiser une consultation populaire posant la question de l’avenir régional des habitants du département.

Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 16:17

Aujourd'hui une nouvelle recette : le gigot bitume.

Un gigot désossé est emballé pour faire une papillote (emballage super renforcé par du papier alu et du papier kraft) puis il est plongé dans un bain de bitume chauffé à 200°C.

Le temps de cuisson se fait en fonction du poids.

préparation des gigots

préparation des gigots

Plongée des gigots dans le bitume

Plongée des gigots dans le bitume

Cuisson dans la cuve de bitume

Cuisson dans la cuve de bitume

Sortie des gigots

Sortie des gigots

Déballage des gigots

Déballage des gigots

A table !

A table !

Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 14:29
Réforme territoriale
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 09:59

Depuis des années je regrette que ma commune n'apparaisse jamais dans la presse.

Aujourd'hui, je suis gâté, elle a droit a des articles

Landéan dans la presse
Landéan dans la presse
Landéan dans la presse
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 16:21
Exposition Guéhenno à Fougères
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 09:19

On a déjà beaucoup écrit sur une réforme territoriale dénaturée par le fait du prince et le jeu d’influence des barons du PS. Lorsque le compromis l’emporte sur le principe de réalité et l’exigence de justice, il ne faut pas attendre autre chose qu’un produit hasardeux qui ne satisfait personne.

Avec quelle impatience les Bretons attendaient cette réforme que le Président Mitterrand leur avait promise ! Ils avaient voté en masse pour le nouveau pouvoir espérant, qu’un beau jour, la raison et la politique -dans ce qu’elle peut avoir de plus noble- finiraient par remettre la Loire-Atlantique en Bretagne et la démocratie sur ses bases. Et même irais-je jusqu’à dire : qu’importe le fait du prince s’il ne tient qu’à forcer la main du Président Auxiette pour mettre un terme à sa gabegie visant à rendre crédible l’illusion des « pays de la Loire » et à inculquer à nos enfants de Loire-Atlantique qu’ils ne sont pas bretons mais « ligériens ».

Un bon coup de fouet démocratique pour tenir compte des hommes et réconcilier le peuple et la politique, voilà ce qu’ils attendaient. Car il faut-il être aveugle pour ne pas réaliser que les partisans de la région des « Pays de la loire » ne rassemblent que ses obligés de tous poils, outre ceux qui, par crainte ou idéologie, vouent une haine viscérale à l’identité bretonne. Le besoin ou la peur, soit une forme singulière de corruption qui ne dit jamais son nom.

La stupéfaction et la colère sont à la hauteur des espérances. Car au nom de la décentralisation, on redessine les cartes à partir d’un bureau parisien, sans la moindre étude et prise en compte de l’humain. La France est malade de sa gouvernance et de son élite repliée sur elle-même au point de cadenasser le peuple au sein de limites territoriales où il n’a que faire. Ceux qui ne jurent que par la démocratie participative sont les premiers à refuser aux habitants de Loire-Atlantique le droit d’être consulté sur ce qui ne concerne qu’eux : leur appartenance régionale.

La Bretagne, fière de son identité ouverte sur le monde, reçoit le mépris de ceux qui soutiennent que la réunification de son territoire « est un danger pour la France » (~~Hervé le Bras, France inter 3 juin 2014) . La réunification de la Normandie n’émeut personne mais la nôtre heurterait les bonnes consciences républicaines. Faut-il être tourmenté à l’idée de perdre son fief ou avoir peur de l’altérité bretonne à un point maladif pour dire des choses pareilles? J’avais raison lorsque j’écrivais dans « la désunion française » que la France trouve son unité contre l’Autre mais qu’il faudrait peut-être revoir les choses le jour où le pouvoir sera capable d’oser la Bretagne réunifiée.

Nous assistons à la fin d’un monde où la puissance publique est libre de tout faire. La précipitation de la réforme territoriale doit beaucoup à la nécessité de convaincre l’Union européenne et tous les créanciers de Paris que la France est à même de réformer ses structures lorsque son économie est au plus mal et ses finances désastreuses. Et comme on ne peut toucher à l’Etat hypertrophié sans que le système ne s’effondre, il ne tient qu’à redécouper les régions à la-va-comme-je-te-pousse.

Or la réforme territoriale n’apportera aucune amélioration budgétaire. Les habitants de Loire-Atlantique savent bien qu’une région artificielle dépensera d’autant plus d’argent que son assise est faible. Elle aggrave encore la rupture entre les élites et le peuple qui se détourne de cette démocratie-là et lorgne vers les extrêmes. Avec un tel déficit d’unité, jamais la France ne parviendra à effectuer les réformes qu’impose son insertion dans la mondialisation. Et le pire est sans doute à venir… Condamnés au dilemme entre marginalisation à quatre départements et disparition grand-ouest, les Bretons mesurent combien le pouvoir les rejette. C’est une faute politique majeure, car le fossé s’élargit dangereusement entre la France et la Bretagne. Dans le contexte d’une réforme territoriale qui s’annonce mouvementée, les Bretons sauront rappeler à la France qu’elle n’a d’autre choix que d’oser la Bretagne.

Yvon Ollivier

Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 19:20

Cet homme a créer cet appareil pour donner l'impression à sa fille paralysée de marcher.

Une superbe invention
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 17:53

Films de Hervé Pittoni de la Chronique républicaine

Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 12:14

Braderie des commerçants de Fougères avec des barrières pour interdire de se garer... ?

Paradoxe
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article