Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 17:54

Exposé pour la première fois à Rennes, le reliquaire du coeur d'Anne de Bretagne est visible au Musée de Bretagne jusqu'au 2 novembre, à l'occasion du 500ème anniversaire de la mort de la Duchesse. L'écrin en or est arrivé lundi soir sous haute escorte.

500 ans après sa mort, le Musée de Bretagne met à l'honneur Anne de Bretagne à travers une exposition intitulée "Anne au coeur de Rennes". La pièce maîtresse en est un écrin en or massif renfermant le coeur de la Reine. Il est visible jusqu'au 02 novembre tout comme un manuscrit enluminé relatant les obsèques d'Anne de Bretagne.

Le corps à St-Denis, le coeur à Nantes

Lorsqu'Anne de Bretagne décède, le 9 janvier 1514, son corps et son coeur sont séparés conformément au souhait exprimé par la reine de son vivant. Le corps est inhumé dans la nécropole royale de Saint-Denis tandis que son coeur est enfermé dans un reliquaire en or de 500 grammes, en forme de coeur. Le chef d'oeuvre d'orfèvrerie est destiné à être enseveli à Nantes, dans le tombeau des Carmes où reposent déjà ses parents, François II et Marguerite de Foix. Par la suite, le reliquaire est conservé au musée Dobrée à Nantes, fermé au public depuis 2010.

C'est donc avec d'infinies précautions et sous haute escorte policière que le coeur d'Anne de Bretagne est arrivé hier soir, lundi, au Musée de Bretagne, avant d'être placé dans sa vitrine ce matin. Sur l'une des faces extérieures du coeur en or est inscrit: "En ce petit vaisseau d'or pur, repose un grand coeur que quiconque Dame eut au monde (...)"

Aux côtés du coeur reliquaire, la Bibliothèque de Rennes Métropole présente un manuscrit calligraphié et enluminé riche en enseignements. Ce récit d'un témoin de l'époque décrit avec précision le cérémonial qui a entouré les obsèques de la reine; des funérailles qui s'étalèrent sur 3 mois.

Anne de Bretagne à Rennes

Si son coeur est exposé à Rennes pour la première fois, Anne de Bretagne y est venu à trois reprises de son vivant: son couronnement comme duchesse de Bretagne en 1489, son premier mariage avec Maximilien d'Autriche en 1490 et ses fiançailles avec Charles VIII en 1491.

Un trésor au Musée de Bretagne
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 11:46

C'est moi le patron !

Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 10:19

Environ 35 000 personnes, selon les organisateurs, 13 000 pour la préfecture, ont manifesté à Nantes pour la réunification samedi après-midi sous un soleil radieux. D'après l'association Bretagne Réunie, il y avait deux fois plus de personnes que lors de la dernière manifestation.

C'était la troisième manifestation à Nantes, cette année, pour la réunification de la Bretagne. Plus que jamais, cette année est pour les militants le moment de faire entendre leur voix pour que soit réparée une fois pour toutes, l'injustice d'une division arbitraire, sans consultation, qui n'aurait jamais du être perpétuée.

Parmi les manifestants, des élus, des patrons, des artistes, des militants culturels, des bonnets rouges et tout simplement des Bretons décidés à se faire entendre du gouvernement et des députés qui vont se prononcer cet automne sur une nouvelle carte des régions, carte qui pour le moment, ignore la réunification de la Bretagne, alors qu'elle prend en compte celle de la Normandie.

Parmi les intervenants avant le départ du cortège parti de la place de la Petite Hollande pour traverser le centre ville, deux d'entre eux ont particulièrement été acclamés : Christian Troadec, maire de Carhaix et l'un des porte-parole des Bonnets rouges, ainsi que Jean-Michel Le Boulanger, vice-président de la Région Bretagne à la Culture (PS).

Diverses personnalités sont venues manifester leur soutien : Gwennyn, Yann Queffelec, Alan Stivell, Jean-Loup Chrétien...

Le président de Bretagne Réunie, organisateur de la manifestation, a demandé qu'une minute de silence soit observée pour honorer la mémoire d'Hervé Gourdel, assassiné par des lâches en Algérie. ■

Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 08:55

Visite au Familistère Godin à Guise : une utopie sociale réalisée.

Sur le site : l'entreprise bien sûr mais aussi des logements, une école, un théâtre, une buanderie, une piscine, un économat. Chaque ouvrier était intéressé au fonctionnement de l'entreprise.

Voir le lien : http://www.familistere.com/category/decouvrir-le-familistere/

Familistère Godin à Guise
Familistère Godin à Guise
Familistère Godin à Guise
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 18:58
Prix Froger Ferron
Prix Froger Ferron
Prix Froger Ferron
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 18:36
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 17:38

Ridicule, dangereux, absurde... C'est un carrefour qui suscite de nombreux commentaires. Au croisement de la rue des Ecoles et la route de Brette dans la commune de Parigné-l'Êvêque (Sarthe), quatre panneaux «stop» ont été installés, soit un à chaque entrée de l'intersection, comme le rapporte France Bleu. Désemparés, les conducteurs qui arrivent à ce carrefour, se retrouvent bloqués, ne sachant pas qui a la priorité. Il est donc possible que quatre voitures se retrouvent face à face, à l'arrêt, à attendre que l'une d'entre elles prenne l'initiative de démarrer. Un véritable casse-tête pour les usagers.

Cette signalisation pour le moins spécifique n'a rien d'une erreur. Mise à jour le 21 août dernier, la réglementation de l'intersection vise, selon la mairie, à abaisser la vitesse des automobilistes dans ce quartier. Les passages d'enfants et adolescents sont fréquents dans la zone. Le carrefour relie en effet deux écoles maternelles, un collège, un lycée et une salle de gym. La mairie souhaite ainsi éviter tout accident.

Les automobilistes, de plus en plus excédés, se plaignent toutefois des perturbations qu'engendrent cette intersection et craignent que ces stops soient finalement plus dangereux qu'une intersection classique. «Il arrive qu'on s'engage à plusieurs personnes en même temps et on se retrouve coincés au milieu» du croisement. Si le maire reconnaît que l'intersection est désordonnée, il rétorque néanmoins que «celui qui arrive en premier redémarre, ensuite c'est la règle de la priorité à droite, puis si chacun a quelqu'un à sa droite, ce sera la courtoisie».

Le Parisien

null
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 19:25
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 19:05
Le jardin d'Emmaüs de Fougères
Le jardin d'Emmaüs de Fougères
Le jardin d'Emmaüs de Fougères
Le jardin d'Emmaüs de Fougères
Le jardin d'Emmaüs de Fougères
Le jardin d'Emmaüs de Fougères
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 14:30

La vie de château vendue aux enchères. Les Châteaux de la Vieuville au Chatellier, près de Fougères en Ille et Vilaine viennent d'être achetés par un propriétaire étranger, l'intégralité de son contenu, meubles, objets, bijoux, armes, sera vendu sur place les 23, 24 et 25 septembre.

C'est assez exceptionnel et mérite d'être signalé, trois jours de vente les 23, 24, 25 septembre, sont organisés afin de disperser l'intégralité du contenu des châteaux de Vieuville, au Chatellier près de Fougères. Cette importante propriété appartenant au Comte de Villoutreys comprend deux châteaux, l'un du XVIIème, l'autre du XIXème et plus de 200 hectares de terres.Le domaine devenait lourd à entretenir pour des propriétaires âgés, qui ont souhaité anticiper des problèmes de succesion. Ils ont donc vendu leur propriété à un acheteur canadien, amoureux de la Bretagne. Son contenu intégral, plus de 1500 lots, tableaux, mobilier, objets d'art, orfèvrerie, vaisselle, bijoux, vénerie, armes, écurie sera dispersé sur place durant les trois jours de la vente organisée par Maître Yves Cosqueric, de Brest.

Une exposition aura lieu le week-end précédent, pendant les journées du patrimoine le samedi 20 et le dimanche 21 septembre. Cette propriété était conservée, à la suite des alliances dans la même famille depuis des siècles. Plusieurs pièces de mobilier sont classées Monuments Historiques.

Le Chatellier (35) : à défaut du château, achetez son mobilier
Le Chatellier (35) : à défaut du château, achetez son mobilier
Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article