Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 18:33
C'est le 22 novembre 845, sous un soleil plombé, selon les chroniques de l'époque, et non comme le prétendit à la fin du XIXème siècle Arthur le Moyne de la Borderie, dans sa monumentale Histoire de Bretagne, que Nominoé, le Duc des Bretons armoricains écrasa dans les marais de Redon les troupes franques de Charles le Chauve.

Le roi franc venait réclamer un tribut pour monnayer le départ des Normands qui menaçaient Paris. Mal lui en prit ! En quelques heures d'un combat intense, les Bretons, montés sur de petits chevaux rapides et équipés d'armes de jets efficaces, défirent sa lourde cavalerie empêtrées dans le terrain humide. 

Par cette victoire éclatante, Nominoé fut reconnu comme roi des Bretons, assura pour des siècles l'indépendance du pays et passa à la postérité sous le nom de Tad ar Vro, le "père de la patrie". 

Sources : L'Almanach du Breton
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Bretagne
commenter cet article
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 23:07

A l'approche de l'hiver, la Fondation Abbé-Pierre s'apprête plus que jamais à aider les personnes dans le besoin. Mais alors que le combat ne cesse de mobiliser les bénévoles, la page Facebook de la Fondation vient d'être supprimée par les administrateurs du site.

La Fondation Abbé-Pierre utilisait notamment sa page sur le premier site de réseau social afin de recruter de nouveaux bénévoles et toucher un public plus jeune. Mais il y a quelques jours, la Fondation a vu sa page supprimée, sans explication ou information préalables. Le responsable communication de la fondation, M. Colin, explique : "Notre compte, ouvert au printemps dernier, a été désactivé il y a une dizaine de jours. Il comptait 600 amis et progressait régulièrement [...] Nous avons été un peu plus actifs récemment sur le site, à l'approche de l'hiver, mais nous n'avons eu aucune explication".Le site de réseau social quant à lui, indique qu'il a le pouvoir de supprimer ou désactiver des comptes, compte tenu de plusieurs facteurs, notamment celui de la fréquence d'utilisation. Et M. Colin d'ajouter : "Nous sommes déçus de cette désactivation, qui intervient à un moment charnière dans l'année".

Source : Yahoo.com
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Emmaüs
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 10:47

Staffordshire, Grande-Bretagne - Une femme enceinte qui avait appelé la police a été signalée  aux services sociaux car la décoration de sa maison n'était pas terminée. Grande-Bretagne : enceinte, elle est signalée aux services sociaux car sa maison est mal décorée 
Agée de 27 ans, Mary Cook a manqué se faire renverser par une voiture qui avait grillé un feu. La jeune femme a alors appelé la police, qui s'est présentée à son domicile. La policière qui s'est présentée a été plus intéressée par l'état du papier peint que par l'accident dont a failli être victime la future maman.Quelques jours plus tard, Mme Cook reçoit une lettre du conseil du Staffordshire, l'avertissant qu'une enquête pourrait être menée sur son enfant, qui n'est pas encore né. La sage-femme qui s'occupe de la future maman a, elle aussi, été contactée.  "J'admets que ma maison était un peu en désordre quand la police est passée, mais c'est parce que mon mari Peter et moi étions en train de retapisser pour être sûrs que tout serait en bon état pour l'arrivée du bébé" dit-elle. "Notre personnel essaie d'agir dans le meilleur intérêt de tous" a justifié un porte-parole de la police.

Sources : Yahoo.com

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 19:03
Réponse à la devinette que je vous ai proposée en début de semaine.

L'édifice, Les Celliers de Landéan, dont vous avez vu l'entrée sur la photo a été construit en pleine forêt de Fougères à quelques centaines de mètres de l'entrée de la commune de Landéan.

Il s'agit d'une magnifique salle voûtée construite au XIIème siècle (Il en est question dans un texte de 1166) dont on ne connaît pas la destination. Pour certain elle aurait été une cachette pour le Seigneur de Fougères, Raoul II, qui aurait pu y cacher ses trésors en cas de guerre; pour d'autres il s'agirait de la cave d'un ancien manoir (Le Manoir de la Forêterie, ancienne maison de chasse du Seigneur de Fougères).

Cette salle est longue de 15,08 m, large de 6,31 m et haute de 4 m. La voûte est construite en brique et les arcs sont en granit .

Une légende locale affirmait qu'un souterrain la reliait au château de Fougères distant de 15 km. Pour le prouver on raconte encore aujourd'hui qu'un canard lâché dans les celliers se serait retrouvé quelques heures plus tard dans les douves du château de Fougères. Belle croyance populaire, il n'en est rien et ce n'est qu'une légende.

Ce bâtiment a failli être détruit pour récupérer la pierre. Prosper Mérimé, en tant qu'inspecteur des bâtiments historiques, intervint pour que ce monument ne fut pas détruit. Les Celliers furent assainis et restaurés en 1912. Aujourd'hui, lieu touristique très prisé, ils sont le refuge de quelques chauves-souris. 
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Histoire
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 23:07

Le député de Seine-Saint-Denis reproche à Marie NDiaye ses propos sur la France de Nicolas Sarkozy et attend du ministre de la Culture qu'il la recadre. Mais à quel titre?

Un concept fabriqué de toutes pièces. Dans une question écrite adressée, la semaine dernière, au ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, Eric Raoult, colère après avoir découvert les propos de Marie NDiaye dans un entretien aux Inrocks, en appelle au «devoir de réserve dû aux lauréats du Prix Goncourt».

Au nom de quoi? «Une personnalité qui défend les couleurs littéraires de la France se doit de faire preuve d’un certain respect à l’égard de nos institutions», invoque le député de Seine-Saint-Denis, dans sa question. Et donc, selon lui, de modérer ses critiques à l’égard du président de la République ou de ses ministres.

Dans cette interview, parue le 30 août, l'auteure de "Trois femmes puissantes" (Gallimard), pas encore primée, qualifie la France de Nicolas Sarkozy de «monstrueuse». Son choix, il y a deux ans et demi, de partir vivre à Berlin, avec son compagnon, Jean-Yves Cendrey, également écrivain, et leurs trois enfants, «est loin d’être étranger à ça», ajoute-t-elle. «Nous sommes partis juste après les élections, en grande partie à cause de Sarkozy, même si j’ai bien conscience que dire ça peut paraître snob.» Dénonçant une «atmosphère de flicage, de vulgarité», elle juge «monstrueux», l’actuel ministre de l’Immigration, Eric Besson, et son prédécesseur, Brice Hortefeux.

Des propos «d’une rare violence», «peu respectueux, voire insultants», s’indigne Raoult. Alors que vient d’être lancé le débat, voulu par Besson, sur l’identité nationale, voilà qui fait désordre? «Rien à voir», coupe le député. Pour lui, c’est son Goncourt, «le prix littéraire le plus prestigieux» et «regardé en France mais aussi dans le monde», qui devrait obliger Marie NDiaye à tenir sa langue: «le message délivré par les lauréats se doit de respecter la cohésion nationale et l’image de notre pays», invente Raoult. Une recommandation qui fleure la censure. Le député s’en défend: «Je suis pour la liberté d’expression la plus totale des écrivains, ce qui n’est pas la liberté de calomnier ou d’insulter.»

Il demande donc à Frédéric Mitterrand de rappeler aux primés un «nécessaire devoir de réserve qui va dans le sens d’une plus grande exemplarité et responsabilité».

Sources : Libération.fr

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 22:37
Un indice pour la devinette : Ce bâtiment dont on voit l'entrée est situé dans un endroit naturel très vaste.
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Histoire
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 09:16
Pour vous faire découvrir les coins insolites du Pays de Fougères : Pouvez vous me dire dans quel lieu du Pays de Fougères a été prise cette photo ?

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Histoire
commenter cet article
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 11:20

Christian Lacroix, Jean-Claude de Castelbajac, Sonia Rykiel, Paco Rabanne, Valentino, Prada, Gucci, Pierre Bergé pour YSL, Jean-Paul Gaultier, ainsi que Christian Lacroix -qui a dit un jour « J'aime habiller les femmes, les matadors et les vierges noires »- accepteront-ils de relooker la célèbre Vierge Noire de Toulouse ? La toute nouvelle association pour la Promotion du Patrimoine de la Daurade espère une réponse de ces grands couturiers, car notre statue, qui fait toujours l'objet d'une dévotion extraordinaire, notamment de la part des futures mamans, a grand besoin d'une nouvelle garde-robe. La dizaine de tenues de couleurs différentes qui constituent le vestiaire de cette vierge à l'enfant est en très mauvais état. « Certaines de ces toilettes, toutes brodées à la main, datent de plus de cent ans », explique Annie Dreuille, une des fondatrices de l'association. « La Vierge change de tenue selon les temps forts de la liturgie. Il y a la robe blanche de Noël, la violette de l'Avent, la rouge des Rameaux, etc.. Deux dames sont chargées d'habiller la statue qui en réalité est un buste. Elles passent par une porte dérobée et grimpent là-haut pour déshabiller et rhabiller la vierge. Personne n'assiste à cette opération, qui prend deux heures ».

« Un bel hommage »

Dans sa chapelle, à droite du chœur, la statue arbore en ce moment sa robe « de tous les jours », un voile et une chasuble beige dorée, rebrodée de motifs en dentelle. À vue d'œil, le tissu est mal en point. « Les robes ont été manipulées d'innombrables fois, exposées à la poussière, elles sont en piteux état, même si d'en bas ça ne se voit pas trop ». La dizaine de membres qui a créé l'association de défense du patrimoine de la Daurade fait le pari de motiver les grands noms de la mode. « Ce serait un bel hommage d'offrir une robe haute couture à la mère de toutes les mères. Nous tenons le patron à la disposition des couturiers. Autrefois ce sont les fidèles qui finançaient les robes, brodées ici, à l'ouvroir ».

En 2008, la protection de la Vierge Noire est toujours sollicitée. Chaque deuxième dimanche du mois, le chanoine Baurier, curé de la Daurade, bénit des mètres de rubans. Ces bouts de « ceintures de la vierge noire » sont envoyés partout, parfois même à l'étranger, à la demande de femmes enceintes ou de couples qui espèrent l'arrivée d'un enfant.

 


Sources : Ladepêche.fr

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 09:04

Si le crabe veut
t'attaquer, meurtrir ta chair
souris à la Vie




Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 22:46

Les salariés de JB Martin ont approuvé le pré-accord


À Fougères, le pré-accord portant notamment sur l’indemnisation des 60 salariés licenciés chez JB Martin, négociés pendant six heures hier, à la sous-préfecture, a été soumis au vote cet après-midi. Résultats : 65 salariés y son favorables, un seul a voté contre. Reste maintenant à discuter du détail du plan de sauvegarde (cellule de reclassement, formations, etc.)

« C’est loin d’être une victoire quand il y a autant de licenciements, mais après trois semaines de conflit, des blocages du site, des patrons retenus dans leurs bureaux à deux reprises, il était difficile d’aller plus loin. On a quand même obtenu 9 reclassements et des indemnités extra-légales », précise David Morel, de l’union locale CFDT.

« C’est un bon accord, par lequel les salariés obtiennent une reconnaissance de l’employeur même si le montant des indemnités n’est pas à la hauteur de ce qu’ils souhaitaient au départ, estime Claude Eric Paquin, PDG de JB Martin chaussures. Nous, ça nous permet de poursuivre l’activité du groupe. Et Fougères restera le berceau de JB Martin. »


Sources : Ouest-France
Repost 0
Jean- François Helleux - dans Histoire
commenter cet article