Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 00:02

Ardi Rizal, Indonésien, 2 ans, fume deux paquets de cigarettes par jour. Hier, la video s'est répandue sur le web, avec un tel succès que, forcément, les autorités indonésiennes en ont entendu parler et viennent d’annoncer l’ouverture d’une enquête. 

 

L'affaire a été révélée par le Sun, via une vidéo. Tout à fait le genre de news à scandale dont il est friand. Mais les télés s'en sont emparé, et la vidéo You Tube a été vue des milliers de fois en quelques heures.

C'est le père qui a accoutumé son fils à la cigarette dès l’âge de 18 mois, et il en est très fier. Il estime que son fils a l'air en bonne santé, et il ne voit pas du tout en quoi cela pose un problème.

Les autorités indonésiennes ont tout d'abord proposé à la famille de leur offrir une voiture si l'enfant arrêtait de fumer. Mais vu l'ampleur que l'affaire a prise, via internet, elles ont décidé jeudi de lancer une enquête sur les parents et l'entourage de l'enfant, dont le comportement ne paraît pas favorable à son développement.

 

Sources : Yahoo actualités

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 08:49

images-copie-4Successeur du phonographe, le tourne-disque a connu un grand succès, notamment parce qu'il s'agissait de l'un des seuls moyens d'écouter de la musique de façon individuelle et selon les envies de chacun.

 

Les mange-disques ont également marqué leur époque, dans les années 70 ; il suffisait d'insérer le 45 tours par la fente sur le devant pour écouter son disque préféré.

 

Les DJ d'aujourd'hui utilisent encore des platines de tourne-disque leur permettant de stopper, accélérer ou répéter une partie de la chanson. Les tourne-disques sont aujourd'hui très recherchés par les collectionneurs.

Repost 0
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 23:41

Aujourd'hui jeudi 27 mai 2010 a été découvert un cachot dans les murs de l'Assemblée Nationale. Il aurait peut-être servi à enfermer des visiteurs récalcitrants.

 

Caché dans un des monuments les plus symboliques de la République française, un cachot a été découvert. L'endroit était bien fermé, d'une porte en bois, mais également de barreaux. La pièce est plutôt petite, 3 m² et avait été emmurée. La découverte a pu être permise grâce à des travaux effectués dans le secteur, explique l'AFP. L'historien de l'Assemblée nationale explique ne jamais avoir eu connaissance de cette cellule. Une autre, sobrement appelée "cellule de dégrisement" était au contraire connue de tous.Et l'Agence France Presse de rappeler que la dernière découverte avant celle-ci à l'Assemblée nationale était celle d'ossements, qui se sont révélés appartenir à un cheval.

Sources : Yaho actualités

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 09:01

Emprunteur quelque peu distrait, le premier président américain n'avait jamais rendu un ouvrage emprunté à la plus vieille bibliothèque de New York. Oubli enfin réparé...

 

La plus ancienne bibliothèque de New York vient de boucher un trou vieux de 221 ans infligé à ses rayonnages par Georges Washington le premier président américain, qui avait oublié de son vivant de rapporter un ouvrage.

George Washington avait emprunté Le droit des gens du philosophe suisse Emer de Vattel, le 5 octobre 1789, et comme beaucoup d'autres lecteurs illustres, ne l'a jamais rapporté, a expliqué jeudi dans un communiqué la bibliothèque New York Society Library.

Des visiteurs illustres... mais pas toujours méticuleux

En 1789, année où Washington est devenu président, New York était la capitale des Etats-Unis et la bibliothèque partageait le même bâtiment que le gouvernement fédéral. Les membres du Congrès, les ministres et le président étaient de fréquents visiteurs. Et certains pouvaient être étourdis quand il s'agissait de rapporter un livre.

En ce qui concerne le président américain, "aucune amende de retard n'a été versée", précise l'institution. Mais plus de deux siècles plus tard, George Washington peut enfin reposer en paix : le musée de Mount Vernon, sa résidence de Virginie, a rendu une copie de la même édition du même livre.

 

Sources : TF1.fr

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 23:37

imagesMis en place par Raymond Poincarré en 1928, l'ancien franc a difficilement traversé la Deuxième Guerre mondiale.

 

En 1958, lorsque Charles de Gaulle est revenu au pouvoir, il a souhaité donner à la France une monnaie plus puissante : le nouveau franc est apparu dans les ménages français le 1er janvier 1960.

 

Ce nouveau franc valait cent anciens francs.

 

Aujourd'hui.......nous avons l'euro.......

Repost 0
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 09:51

Un nouveau site internet permet aux touristes du monde entier de visiter une ville autrement, en louant les services d'un "ami local", qui vous expliquera tout ce qu'il faut savoir sur son lieu de vie.

« Rent a local friend » (Louez un ami local), est un nouveau site internet qui permet aux touristes d'une ville de s'octroyer le temps d'une journée, la présence d'une personne locale afin de pouvoir visiter autrement. Ainsi, la créatrice de ce site, Alice Moura, explique à l'AFP : "Quelqu'un qui va visiter la Tour Eiffel, puis le Musée du Louvre, aura envie de faire autre chose le troisième jour à Paris, alors il pourra louer un 'ami local' qui lui montrera des aspects différents". Et d'ajouter : "Quand j'ai créé le site, j'ai d'abord pensé aux routards. Mais de nombreux clients sont des personnes âgées qui aiment les services personnalisés. Nous avons aussi des familles qui n'aiment pas les circuits touristiques rigides, et des jeunes qui veulent connaître les endroits branchés".L'idée de ce site d'un nouveau genre est venue à Alice Moura lorsqu'elle était basée à Londres et qu'une personne lui a demandé de lui faire visiter la ville. Pour l'instant, quinze villes ont été sélectionnées pour faire partie du service, de New York à New Delhi, en passant par Berlin, Buenos Aires et Berlin. Le service se monnaie en moyenne entre 60 et 90 euros.

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 23:40

Dimanche de printemps,

Un petit vent tiède éparpille les fleurs de cerisier.

Enfin il fait beau

Et tu viens de t’évanouir.

Ton mal a trouvé une allié dans la gastro

Et , ton bras fragile, piqué par un insecte, enfle.

 

Tout va vite, trop vite ;

La visite du médecin de garde,

Puis des mots bouleversants :

Infection, tension trop basse

Hospitalisation, cortisone, antibiotique.

 

Samedi de printemps,

Enfin tu te lèves.

Tu émerges de ce cauchemar.

La tension est remonté,

La gastro n’est plus qu’un mauvais souvenir,

Et, ton bras désenfle lentement, trop lentement

 

Assise dans un fauteuil dans la véranda,

Tu regardes le jardin.

La nature te paraît belle,

De toutes parts pointent des fleurs multicolores,

Une bise légère caresse ton visage.

Le printemps est ton allié

Pour faire réagir ton corps

Et vaincre le mal.

 

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 15:47

Ce matin, la pluie a rendu le jour tout gris. Papa, Maman et Coralie décident de profiter du mauvais temps pour faire du rangement, et d’aller jeter toutes ces vieilles choses cassées et qui ne servent plus. La pluie c’est enfin arrêter. Vite ils emplissent le coffre de la voiture et les voilà partis pour la déchetterie. Papa dit à Coralie de prendre les deux vieux annuaires et d’aller les jeter dans la grosse benne rouge. Coralie d’un pas décidé y va, dépose sa charge et soudain au moment de partir, elle entend un bruit semblant venir de la benne. Je rêve, se dit-elle, ou bien j’entends des voix ? Elle écoute mieux et en effet elle entend une petite voix qui lui crie « au secours, je me noie !». Elle se penche, regarde, et regarde encore et tout à coup elle voit un livre qui se remue comme un beau diable dans une flaque d’eau restée dans la benne à cause de la pluie du matin. Vite, elle attrape un bâton et rapproche le livre du bord. Elle l’attrape et celui-ci en hoquetant lui dit «Vite, il faut faire quelque chose pour mes amis qui sont aussi en difficultés là-bas ! » Coralie ne perd pas de temps et va au secours des autres livres. La voici donc à la tête d’un tas de pauvres livres tout sales et tout mouillés. Elle demande du renfort à Papa qui vient à la rescousse et l’aide à emporter ses « petits malades » à la maison.
Coralie va bien vite dans sa chambre et commence à essuyer chaque livre, les fait sécher et dès qu’ils semblent réconfortés, un peu gondolés mais réconfortés, elle demande au premier qui avait pour nom « contes pour enfants » ce qui leurs étaient arrivés. Et bien voilà, dit celui-ci en éternuant de toutes ses phrases, notre propriétaire nous a acheté, car il nous a trouvé sympathique. Il nous a construit une belle étagère où nous étions bien ranger et chaque jour, il venait nous voir pour nous feuilleter chacun notre tour, il caressait notre couverture avec amitié et nous choyaient chaque jour un peu plus. Nous étions très heureux. Et puis un jour, il est parti pour toujours, c’est vrai qu’il n’était plus tout jeune, et nous nous sommes retrouver, bringuebaler et jeter au hasard dans des cartons ou des sacs, et chacun de nous de crier car nous avions mal à nos coins, à nos pages et à nos mots, mais rien n’y fit, nous avons tous terminer dans la benne où tu nous a sauvé d’une noyade certaine. Voilà, tu connais toute notre histoire. Coralie toute émue le pris dans ses bras et lui dit « tu sais, je crois bien que votre histoire n’ai pas fini, car je vais tout faire pour que vous retrouviez votre joie de vivre d’antan, la chaleur des caresses sur votre dos, et la douceur des doigts sur vos pages ».

Le petit livre se referma tranquillement et s’endormi doucement tout à fait rassuré.

 

Sorces : http://contes.biz/conte-660-Le_sauvetage_des_livres.html

 

 

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Ecriture
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 00:23

Quand des conteneurs ont l'esprit de chapelle

Il a fallu une matinée entière pour installer les trois conteneurs qui serviront de lieu de culte à partir de la mi-juin. 

Une chapelle en conteneurs pour les marins de passage. C'est une construction inédite en France qui vient de débuter à l'entrée ouest du port de Dunkerque. Avant-hier, un conteneur de 12 mètres a été élevé.

Une chapelle en conteneurs pour les marins de passage. C'est une construction inédite en France qui vient de débuter à l'entrée ouest du port de Dunkerque. Avant-hier, un conteneur de 12 mètres a été dressé en guise de clocher. Au pied, deux autres conteneurs plus petits, de 6 mètres, côte à côte. « C'est l'allusion directe au conteneur, instrument mondial par excellence, qui nous intéressait », souligne Jérôme Soissons, l'architecte. « C'est symbolique : c'est leur outil de travail, le voyage, et cela devient un lieu de vie», renchérit Manu Langrand, aumônier de la mission de la mer. En fait, ce n'est pas vraiment par souci esthétique que les conteneurs ont été choisis. Il fallait que la chapelle soit mobile, en cas d'extension du port. Comme le foyer pour marins, présent depuis deux ans près de Loon-Plage, à 15 km du centre-ville. La chapelle, qui va permettre aux marins catholiques de se recueillir, fera d'autres heureux. Les routiers polonais, en transit le week-end. Jusqu'ici, le père Wladyslaw Dobroc disait la messe le samedi dans la poussière d'un parking sauvage.G. T.

 

Sources : 20 minutes.fr

 

 

Container City : Des étudiants mis en boite

mercredi 26/03/2008

Bientôt la fin de l’année universitaire et pour certains le changement de ville s’impose pour continuer ses études. Première formalité : un appartement. Une recherche qui se transforme souvent en un véritable parcours du combattant ! Entre pénurie de logement et loyer à la hausse, les difficultés ne sont pas des moindres. Venue directe des Pays- Bas, une solution très insolite voit le jour pour y remédier : des habitations dans des containers... .

Grave problème en France, les étudiants galèrent chaque année pour trouver un logement décent à un prix raisonnable. Dans certaines villes, c’est une véritable course contre la montre où il faut s’y prendre des mois à l’avance. Une enquête de l’Observatoire de la Vie Etudiante (OVE) réalisé en 2006 indique qu’un tiers des étudiants a beaucoup de mal à trouver un domicile. Le loyer moyen pour un étudiant s’élèvent à 388 euros par moi et peut aller jusqu’à 523 euros pour un loyer à Paris. Des propositions alternatives sont expérimentées comme les logements intergénérationnels (vivre chez une personne âgée) mais cela n’est pas suffisant. Un déblocage de 200 millions d’euros par an serait (selon le rapport de l’OVE) nécessaire pour la construction de 5000 logements. Pourtant, la capitale des Pays- Bas, Amsterdam a trouvé une solution innovante : des containers. Ces boîtes destinées à la base pour le transport de marchandises sont aménagées en appartement.

Vivre dans un container

JPEG - 39.9 ko

Hébergeant déjà 2500 étudiants, ces containers ont une superficie de 30 m2. Le montant s’élève à 250 euros par mois avec internet et chauffage tout compris. Situé dans le quartier de Bijlmermeer, une véritable petite ville s’est construite autour de ces étranges « boîtes », un café, un supermarché et un lieu de réparation pour les vélos sont à disposition des étudiants. De véritables barres d’immeubles s’élèvent dans ce quartier. Cette insolite innovation se propage un peu dans tout Amsterdam. Les logements disposés dans la longueur (12m) possèdent une cuisine, une salle de bains avec une grande baie vitrée et un balcon. La vie dans ces containers semblent plaire aux étudiants, notamment Hiko, 21 ans, explique au journal Ouest- France « C’est sec, pas sonore. Pas trop chaud l’été ni froid l’hiver. Et puis l’université est à peine à dix minutes en bicyclette. ». Le coût de la construction d’un container-logement fini avoisine les 19 000 euros. Cette idée de village containers vient de la société néerlandaise Tempohousing. Pourtant, au début, le projet ne rencontre pas un grand engouement. Quinten De Gooijer, directeur de Tempohousing, déclare au quotidien Libération « Au début, les gens étaient sceptiques, mais nous avons fait un prototype pour les convaincre ». Aujourd’hui fort de succès, le projet au Nigeria d’un hôtel trois étoiles fabriqué de boîtes métalliques voit le jour. Un concept innovateur qui résoudrait beaucoup de problèmes en France aussi bien pour les étudiants que les sans- abri.

JPEG - 69.1 ko

Sources : Haut courant .com

 

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 08:00

RevuePiloteLeJournalQuiSamuseARevenir3 03052008 154824Rappelez-vous, en 1959, un nouveau magazine majoritairement consacré aux bandes dessinées apparaît : le magazine Pilote. C'est en feuilletant ces pages que les jeunes lecteurs des années 60 ont pu découvrir pour la première fois les aventures d'un certain gaulois irréductible : Astérix.

 

De nombreuses autres bandes dessinées célèbres prendront naissance au coeur des pages de l'hebdomadaire : "Tanguy et Laverdure", "Valentin , le vagabond", "Achille Talon", "Bob Morane", Lucky Luke", ou encore "Iznogoud"....

 

Le saviez-vous ? : la publication du magazine Pilote (devenu mensuel en 1974) a pris fin en 1989. mais depuis 2003, le magazine réapparaît ponctuellement lors de grans évènements : un numéro spécial a fêté en 2008 les 40 ans de mai 68, et un autre a fêté en 2009 les 40 ans de "69, année érotique"

Repost 0