Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 10:37

Pourquoi changer les quatre roues du château ?

Parce qu'à force de ne pas tourner et de stagner dans l'eau, elles se sont dégradées. Le bois avait pourri et aucune d'entre elles ne pouvait plus fonctionner normalement.

De quand datent les roues du château ?

La plus vieille trace documentaire remonte à 1654, mais elles sont sans doute bien plus anciennes. « Avec le four ou le lavoir, le moulin faisait partie des banalités de la forteresse médiévale, qui permettaient de vivre en collectivité », explique Estelle Girault, responsable du service patrimoine. Il s'agit de roue à augets : elles tournent grâce à de l'eau qui tombe du haut, via un petit canal. Laquelle est versée dans des godets, dont le poids entraîne la rotation.

Quel est le nouveau système mis en place ?

Le chantier (coût de la restauration : 300 000 €), sous maîtrise d'ouvrage de la Ville de Fougères, consiste à remplacer les vieilles roues par des nouvelles, mais aussi à les doter d'une turbine et d'une batterie. En tournant, les roues produiront de l'électricité... laquelle sera stockée et alimentera un petit moteur, grâce auquel le moulin pourra tourner en continu. Cela sera aussi valable les jours où l'eau ne coulera plus. Car les vannes du château sont, en effet, parfois fermées pour ne pas menacer la ville basse, inondable. Des roues qui s'autoalimentent grâce à leur propre mouvement : l'idée est astucieuse.

À quoi servira l'électricité « restante » ?

Outre le fonctionnement des roues, l'électricité produite par ces dernières servira aussi à éclairer le nouveau moulin. Car l'idée, à plus long terme, c'est de « permettre au public de voir les roues de plus près », précise Estelle Girault. Dans un premier temps, on pourra les regarder tourner à travers la grille, située sous la porte Notre-Dame.

Quand le chantier sera-t-il achevé ?

Fin juin. La circulation sera bloquée toute cette fin de semaine pour le démontage, ainsi que pendant le mois de juin, sous la porte Notre-Dame, pour l'installation du nouvel équipement. Pour rejoindre la rue Le Bouteiller ou le boulevard de Rennes depuis la rue de la Fourchette, il faudra passer par la place Pierre-Symon.

Partager cet article

Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article

commentaires