Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 10:28
Georges Courtoux, 56 ans, sautera en parachute le 15 juillet, accompagné de sa voisine, Rachel Friteau.
Georges Courtoux, 56 ans, sautera en parachute le 15 juillet, accompagné de sa voisine, Rachel Friteau.
Atteint de sclérose en plaques, Georges Courtoux, habitant de Landéan, fera son premier sauten parachute avec un expert de haute volée, Mario Gervasi, le 15 juillet.
L'histoire

 

L'avion qui vrombit, les nuages que l'on voit sous ses pieds, la chute libre : Georges Courtoux n'a « peur de rien ». Le 15 juillet, ce Landéanais qui vit à l'orée de la forêt, volera bien au-dessus des arbres, en parachute. On ne peut rêver meilleures conditions pour ce baptême : Georges Courtoux sautera avec Mario Gervasi, militaire, parachutiste de l'extrême, qui a 10 000 sauts à son actif. L'Everest, le pôle nord, les Champs-Élysées, il a fait.

200 km/heure

Grimper jusqu'à 3 400 m d'altitude pour le largage, puis glisser dans le ciel à la vitesse de 200 km/heure : il fallait être casse-cou pour se lancer un tel défi. Mais Georges Courtoux est déterminé. Et veut tordre le cou aux idées reçues selon lesquelles la vie s'arrêterait quand on est malade. « Je veux donner de l'espoir à ceux qui sont atteints d'une maladie invalidante. Leur dire qu'il ne faut pas baisser les bras », témoigne cet ancien salarié des établissements Michel, à Saint-Germain-en-Coglès.

Georges Courtoux a arrêté son travail il y a trois ans. « J'étais tout le temps fatigué, les vitamines ne me faisaient plus d'effet. Je pensais que cela était dû à mon rythme de travail, en 3/8, mais finalement, suite à une perte d'équilibre, ma maladie a été diagnostiquée en 2004. Je suis atteint d'une sclérose en plaques de type progressif », raconte cet ancien adepte de course à pied. Il est sportif : bien avant le plongeon dans le vide, il y avait déjà le plongeon dans la piscine. Régulièrement, Georges Courtoux va piquer une tête à Aquatis, quand sa forme le lui permet. Car la sclérose en plaques, « maladie où on est fatigués du matin jusqu'au soir, est faite de hauts et de bas. »

Les voisines

N'empêche, le 31 décembre dernier, Georges Courtoux s'était déjà lancé un sacré challenge : aller se baigner dans l'eau froide de Dinard. C'est sa voisine, Rachel Friteau, qui a eu l'idée. C'est elle aussi qui, revenant de son baptême de parachute, a mis au défi son ami. Le coup de fil à Mario Gervasi, le rendez-vous à l'aéroport du Havre-Octeville-sur-Mer : elle a tout organisé.

Le saut en parachute coûte près de 400 €. L'ancien employeur de Georges Courtoux, les assurances Groupama ont dit banco, on aide. Une autre voisine, Cécile Besnard, a aussi organisé un vide-greniers pour récolter des fonds. Ensuite, Georges Courtoux a dû demander un certificat médical. Il n'y a pas eu de contre-indication. Depuis, le Landéanais se sent déjà pousser des ailes. « Pendant quarante secondes, je serai comme un oiseau et mes petits-enfants seront fiers d'avoir un papi qui vole. »

 

Claire ROBIN. Ouest-France

Partager cet article

Repost 0
Jean- François Helleux - dans articles humeur
commenter cet article

commentaires

cherbonnet philippe 07/07/2012 18:19

bonjours. la maladie ne nous fais pas peur en voila une preuve .nous sommes en train de testé un nouveau medoc pour la marche je participe aux essaies si ca marche a la fin de l année il devrait
etre sur le marché sur moi sa marche un peu garder l espoir on va la vaincre cette maladie de m....
bien amicalement

Jean- François Helleux 08/07/2012 18:39



Bon courage à tous ces malades qui malgré leurs souffrances savent garder le sourire et afficher un réel optimisme