Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 10:14
 
  •  
  •  
  • Les quatre roues à augets vont être entièrement changées. Elles devraient tourner à nouveau et produire de l'électricité.
    Les quatre roues à augets vont être entièrement changées. Elles devraient tourner à nouveau et produire de l'électricité.
Les roues à augets, en contrebas à l'entrée du château, vont être rénovées et revalorisées. Elles devraient être en mesure de produire de l'électricité.
Pourquoi ? Comment ?

 

À quoi servaient les roues à augets du château ?

Si on trouve une trace écrite de ces roues à partir du XVIIe siècle, « elles existaient depuis bien plus longtemps », explique Estelle Girault, responsable du service patrimoine. Elles servaient à la fabrication de la farine. « Le bâtiment d'accueil actuel est en fait l'ancien moulin du château. » Cette minoterie - qui aurait compté jusqu'à cinq roues - est restée en activité jusqu'à la seconde guerre mondiale. « La dernière restauration date de 1977. »

Comment fonctionnent-elles ?

Ce sont des roues à augets. L'eau de la rivière Le Nançon arrive par-dessus dans des canaux en bois, appelés chemins d'eau, qui se déversent sur la roue. Celle-ci est constituée d'augets, sorte de petits godets, qui se remplissent et la font tourner. À ne pas confondre avec les roues à aubes.

Pourquoi ne tournent-elles plus ?

« À l'arrêt depuis 20 ans, ces roues en bois se sont désaxées. Un déséquilibre s'est formé entre le bas, qui s'est gonflé dans l'eau et le haut de la roue qui s'est desséché », décrit Estelle Girault.

Comment vont-elles être remplacées ?

Pour éviter que ce phénomène ne se reproduise, il faudra trouver un système permettant de faire tourner les roues en continu. « Le problème est qu'à certaines périodes, notamment l'été, les vannes motrices qui alimentent l'ancien moulin restent fermées pour garder un certain niveau d'eau dans les douves. Il faut aussi maîtriser le débit de la rivière pour éviter que les quartiers en contrebas du château ne soient inondés », décrit Régis Thomazo, responsable du service bâtiment de la Ville. À ce moment-là, les roues tourneront de manière électrique. Inversement, quand l'eau les fera tourner, elles créeront de l'électricité. « Une roue peut produire 2,5 kilowattheures. Deux options sont envisagées : soit on revend l'électricité à EDF, mais c'est plus compliqué à mettre en place, soit on l'utilise pour faire fonctionner l'éclairage de la conciergerie », explique Régis Thomazo.

Quant aux roues, « comme elles ne sont pas d'origine, nous allons les changer. Nous n'avons pas encore choisi le matériau, relève-t-il. Qu'elle soit en métal ou en bois, une roue coûte entre 17 000 et 22 000 €. »

Combien de temps va durer le chantier ?

« Pour l'instant, nous sommes encore au stade du diagnostic, relève le responsable du service bâtiments. Le projet est lancé et nous espérons arrêter les orientations stratégiques avant l'été. » Ensuite le choix technique de la Ville devra être validé par le service des monuments historiques. Enfin, pendant les travaux, en plus des aléas dus aux contraintes de ce site classé, « il y a aura des pauses à respecter pour l'alevinage des poissons dans le cours d'eau, comme cela a été le cas pour le curage des douves. »

Le chantier sera bien visible. « Nous mettrons donc en place une scénographie pour expliquer au public le projet de rénovation », précise Estelle Girault. Le but est de trouver le bon compromis entre la vocation patrimoniale et l'attrait touristique du lieu.

 Ouest-France

Partager cet article

Repost 0
Jean- François Helleux - dans Bretagne
commenter cet article

commentaires