Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 11:54

Marion Maréchal Le Pen, la nièce de Marine Le Pen, a expliqué sur BFM que si les Bretons donnaient des prénoms français à leurs enfants, cela prouverait leur désir d’intégration.

"Philippe Martel, le chef du cabinet de Marine Le Pen, aimerait que les ministres bretons donnent des prénoms français à leurs enfants, vous aussi ?" Telle est la question que Jean-Jacques Bourdin a posé à son invitée, Marion Maréchal Le Pen (Front National) le 16 décembre dernier sur BFM. Cette question fait suite à la parution il y a deux semaines du numéro 3258 de l’Express, titré "La France face aux Bretons" que nous avons évoqué sur Skriddael. Le chef de cabinet de Marine Le Pen avait déclaré à propos de Jean-Yves Le Drian: "Hélas, il a donné des prénoms bretons à ses enfants, ce qui contredit son parcours.

Il y a là un signal de refus de l’assimilation ou du moins une marque d’incompréhension de ce qu’elle suppose." La nièce de Marine Le Pen a avoué être du même avis en partageant ce point de vue. Selon elle, "il est normal que les bretons donnent des prénoms français à leurs enfants, ça participe à l’identité". Elle explique que "l’assimilation est un arrachement, un effort, une contrainte" qu’on ne peut "pas le nier". Mais refuser de donner un prénom français participe "au refus de s’assimiler, [cela] fait partie d’une démarche.

L’assimilation c’est difficile, on abandonne une part de soi mais pour devenir français et ça apporte beaucoup d’avantages et beaucoup de fierté." Marion Maréchal Le Pen a égayé ses propos d’un exemple: "J’ai des amis qui sont d’origine étrangère, pas seulement bretonne mais aussi extra européenne, (…) je les vois arriver sur le territoire national, [faire] des enfants sur le territoire national et [donner] des prénoms français. C’est la plus belle preuve d’amour et d’assimilation à l’égard d’un pays et c’est une des choses que je défends."

Elle a également profité de cette interview pour fustiger le rapport sur l’intégration, préconisant la fin de l’enseignement du breton à l’école. Ces déclarations ont suscité quelques approbations, notamment au sein du Front de Gauche. Jean-Luc Mélanchon a déclaré "La bretonnisation des esprits a anesthésié tous les réflexes de la bonne société républicaine."

"Voilà le retour de l’intégration made in France. Assimilation complète du bleu, blanc, rouge et rejet total de sa culture d’origine. Un discours réactionnaire pour un parti qui malgré la stratégie de communication, n’a pas changé d’un pouce." a répliqué François Alfonsi de la Fédération Régions et Peuples Solidaires.

Pour le Front National, l’intégration des Bretons se résumerait à l’abandon total de tout signe reflétant leur identité culturelle. Certains Bretons sont indignés face à de telles injonctions qui leur sont régulièrement adressées pour criminaliser leurs origines et leurs choix.

La rédaction Skriddael.

Partager cet article

Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article

commentaires

gachdel 04/01/2014 17:17

Mince, j'ai appelé mon fils Gaël (je ne suis pourtant pas bretonne d'origine! ). C'est grave, docteur? En plus, ça fait des siècles que la Bretagne est française, donc...les prénoms bretons sont français!!!!!!!!!!!!!