Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-François Helleux
  • Le blog de Jean-François Helleux
  • : Ce blog est destiné à toutes les personnes qui souhaiteront avoir de mes nouvelles ou tout simplement me lire. Lecture, écriture, histoire ...
  • Contact

Profil

  • Jean- François Helleux

Nombre de visiteurs

Recherche

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Catégories

20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 17:18

J'ai été informé à la fin de la semaine dernière, par le Club de Bretagne, de l'organisation à Paris,le mercredi 9 octobre 2013, de la démarche initiée par le Conseil régional qui propose à toutes les Bretonnes et tous les Bretons, et plus largement à tous les amoureux de la Bretagne, d'imaginer le visage de la à l'horizon 2030.

Breton, n'étant pas en capacité d'être présent à Paris, je tiens toutefois à apporter ma contribution à cette initiative.


Au début des années 60, à Brest, j'ai eu la chance de côtoyer le maire, Maître Lombard, et de m'imprégner, grâce à lui, de l'esprit pour l'avenir de la Bretagne, de la démarche initiée par Monsieur Martray et ses amis au sein du CELIB.

En dehors de leur volonté décentralisatrice, au nombre des idées qui avaient germé, il avait été envisagé, « pour faire vivre toute la Bretagne » de réaliser un aéroport ...en plein Centre de la Bretagne. Une voie de chemin de fer était imaginée dans le même esprit. Ce qui aurait peut-être permis, lorsque l'on connaît les activités des entreprises, leur dimension et leur essaimage sur l'ensemble du territoire, la mise en place du« ferroutage » lorsque cela a été évoqué, au Conseil régional, en 1995.

La création d'une route centrale aménagée partant de Châteaulin et reliée au nord et au sud, « en arête de poisson » vers Morlaix, Lorient, Saint-Brieuc, Rennes. En fait la R.N. 164 actuelle...qui serait peut-être achevée maintenant.

Depuis je n'ai eu de cesse, comme beaucoup d'autres Bretons, d'agir, dans la mesure de mes capacités, pour que leur dessein prenne corps.

En décembre 1993 - c'était il y a 22 ans - j'ai participé à la session extraordinaire réunissant, à Brest, le Conseil régional et le Conseil Economique de Bretagne, en présence de représentants de l'Etat concernant... « l'aménagement du Territoire à l'Horizon 2015. »

L'un des participants avait déclaré : « Cela donne à l'exercice un caractère... d'équilibrisme »

Aujourd'hui, en 2013, il nous est proposé de réfléchir sur « la BRETAGNE en 2030 » soit dans 17 ans !

Je serais pleinement convaincu d'une telle démarche si je n'avais pas la possibilité de regarder dans le rétroviseur et d'analyser ce que la Bretagne a eu à connaître par rapport à ce qui a été énoncé au cours de cette journée.

Or le bilan qui n'est sans doute pas totalement négatif, est en effet très en deçà des espoirs qui avaient été formulés.

Pour autant je vais m'attacher à matérialiser... « en faisant un rêve, » mes souhaits pour « la Bretagne en 2030. »

Si toutefois son nom n'est pas éradiqué d'ici là au nom de l'avènement d'un « Grand-Ouest » ubuesque, imaginé par un anonyme technocrate de la défunte DATAR, qui avance toujours, mais « masquée. »

Mon rêve éveillé je vais le faire en m'efforçant de ne pas oublier les nombreux paramètres à prendre en compte. A savoir les réalités régionales, nationales et internationales économiques, politiques, institutionnelles, sociales, culturelles environnementales, territoriales.

Cela en n'oubliant jamais que la Bretagne est une péninsule, qui plus est, très excentrée par rapport aux grands centres d'activité européens. Sauf par la mer et les airs.

« Je te rêve donc, Bretagne 2030» ...

.
« Je te rêve Bretagne » ... ayant, en ton sein, retrouvé Ta Loire-Atlantique et ayant gommé l'infamie et les discriminations culturelles, linguistiques connues pendant plus de 70 ans.

L'Allemagne, Elle, a été réunifiée après seulement... 41 ans de séparation, Ce dont s'est félicitée la République française.

« Je te rêve Bretagne »... heureuse, enfin, comme toutes les autres Régions, de la signature de la « ratification de la Charte européenne des langues régionales et/ou minoritaires »

« Je te rêve Bretagne »... enfin Majeure, ayant acquis ton autonomie, libérée de la tutelle du carcan parisien et étatique, soucieuse, dans un esprit de solidarité, de coopérations interrégionales.

« Je te rêve Bretagne »...dotée d'un véritable « Pouvoir régional » n'ayant plus de représentants, cumulards, « régionalistes en Bretagne et Jacobins à Paris,» mais des élus prêts à accepter, pour le bien de la Région, les indispensables réformes les concernant, pour que ton développement puisse s'exprimer pleinement en gérant les finances de ta Région « en bon père de famille » et en refusant de voir les Bretons abonder aux folies centralisatrices, batraciennes, boulimiques du Grand Paris...

« Je te rêve Bretagne »... bénéficiant d'une fiscalité propre et de moyens appropriés pour mener à bien des politiques dynamiques sans subir le poids de l'inertie et allégée, enfin, de la pesanteur des multiples composantes d'un millefeuille institutionnel et bureaucratique, en s'appuyant sur la richesse du tissu des Villes moyennes, des Communautés de Communes, de Pays et d'agglomérations grâce un « système de péréquation, solidaire, concernant les ressources fiscales territoriales » entre ses Institutions et les Métropoles,,

« Je te rêve Bretagne »... riche du développement équilibré de tes territoires avec des Métropoles ayant retrouvé le sens de la dimension humaine. Pour éviter les fléaux de la concentration, de l'insécurité, de l'exclusion, du mal être et de la désertification des campagnes et des villes moyennes.

« Je te rêve Bretagne »... privilégiant l'essor de la Bretagne Intérieure « Territoire d'équilibre» en créant une Zone franches partiellement défiscalisées dans l'esprit de la démarche « Bretagne 21° Siècle » engagée en 1998 par Yves Rocher, Joseph Martray, Guy Plunier. Cela pour réaliser un indispensable rééquilibrage de l'aménagement du territoire de la Bretagne qui ne peut se passer de « son cœur.» et pour prendre en compte l'étude du Conseil économique et social de Bretagne (« Prospective de la démographie de la Bretagne à l'horizon 2020 ») en ce qui concerne les risques d'accélération du processus de désertification de la Bretagne centrale.

« Je te rêve Bretagne »...créant, pour la Bretagne Intérieure, pour permettre aux habitants de « Vivre et travailler au Pays, » à partir d'entreprises existantes, à créer ou à attirer, qui ont dans leur ligne de production de nombreuses opérations d'usinage avant d'arriver au produit fini (outillage, textile, mécanique de précision…) « un réseau de « travailleurs ou de travailleuses à domicile. » Le principe étant de remettre le matin, à leur domicile, la « matière à ouvrer » à des personnes, dotées des matériels et équipements nécessaires, soit pour de la fabrication d'éléments ou de montage à réaliser. Le travail élaboré étant collecté le soir.

« Je te rêve Bretagne »... en capacité de lancer, en toute liberté, un « grand emprunt breton » pour développer une économie au service des entreprises, des emplois, de la Région,

« Je te rêve Bretagne »... devenue véritable « Région d'Europe, » sauvée de la « noyade» dans le cloaque bureaucratique d'un « OUEST » nébuleux, dotée d'un nombre de parlementaires correspondant à ton statut pour oublier qu'aujourd'hui, avec tes plus de 4.500.000 habitants... tu as le même nombre de députés européens que MALTE avec ses 410.000 habitants,

« Je te rêve Bretagne »... qui n'acceptant pas être un réservoir fragile de matières premières, accélère en permanence, grâce au réseau de tous tes technopoles de recherche et d'innovations, la recherche de valeurs ajoutées et la création de filières qu'elles touchent à la mer, à la terre...à l'exploitation de ton sous-sol, en créant les accompagnements et synergies nécessaires pour l'épanouissement, dans un esprit de développement durable, des entreprises de tous les secteurs d'activités.

« Je te rêve Bretagne »... ayant assuré la reconquête totale de ta «Maritimité» et de tous les centres de décision qui lui sont liés et dont tu as été dépecée par le pouvoir central, développant toutes les activités énergétiques et autres ressources économiques liées à l'Or bleu, le cabotage, la pêche, le nautisme et t'ouvrant plus encore vers le Grand large, vers les autres Continents dans le cadre de l'Arc Atlantique...

« Je te rêve Bretagne »... redonnant son indépendance et tout son dynamisme à la vie associative « non partisane » en général et culturelle en particulier, au bénéfice de ton identité, de ta diversité, de ton rayonnement, de ton économie et de la Démocratie participative grâce à l'accès permanent, pour les élus, aux avis des citoyens. Cela pour que tes élus restent en lien étroit avec les réalités du terrain.

« Je te rêve Bretagne »... aménageant le canal de Nantes à Brest pour lui donner une véritable dimension économique liée aux transports de marchandises, de matières premières et au tourisme

« Je te rêve Bretagne »... terre de respect de l'écologie et de la défense de l'environnement -redevenues transversales pour touts les Bretons conscients de l'indispensable développement durable de toutes les activités liées à l'économie.

« Je te rêve Bretagne »... ayant acquis l'inscription des Marches de Bretagne au Patrimoine Mondial de l'UNESCO,,

« Je te rêve Bretagne »... fédérée, unie pour atteindre les mêmes objectifs, autour de tous les Bretons oublieux de leurs luttes intestines, leurs clivages, leurs divisions d'apparence et leurs appartenances à des chapelles... qui ne sont belles, on le sait en Bretagne, que lorsqu'il s'agit de celles qui enrichissent ton superbe Patrimoine.

« Je te rêve Bretagne »... non pas en 2030...


Mais... AUJOURD'HUI!


« Là où il y a une volonté... il y a un chemin ! » Lénine. ■

Partager cet article

Repost 0
Jean- François Helleux
commenter cet article

commentaires